Rijkman Groenink, un patron hollandais atypique

Rijkman Groenink, le patron d'ABN Amro qui lutte actuellement pour l'avenir de la banque néerlandaise, est plutôt flamboyant pour un Hollandais.

La Belgique avait découvert cet homme au printemps 1998, lors de la lutte pour le contrôle de la Générale de Banque entre Fortis (déjà) et ABN Amro, dont Groenink était alors le n°2. L'affaire s'était terminée, après une guerre psychologique restée dans les mémoires, par la victoire de Fortis. Rijkman Groenink a fait toute sa carrière au sein d'Amro Bank, qui a fusionné avec ABN en 1990. Que deviendrait-il en cas d'échec de son rapprochement avec Barclays? S'il prend sa retraite, il ne devrait pas s'en trouver trop malheureux, entend-on dans le landerneau hollandais. à bientôt 58 ans, il a encore de jeunes enfants et dispose, aux Pays-Bas, d'une splendide propriété. Un peu trop splendide à l'aune calviniste, dit-on.

Publicité
Publicité

Echo Connect