150 oeuvres du Belge Khnopff au Petit Palais

©Coll. Particulière

Il y a du Klimt dans ces chevelures rousses et vaporeuses, dans le regard insistant de ces femmes qui semblent sorties d'un songe. Mais nul tourments de la chair, plutôt un "éternel féminin" que Michel Draguet, directeur des Musées royaux des Beaux-Arts, dépeint dès ce mardi à travers l'exposition "Fernand Khnopff, le maître de l'énigme", au Petit Palais, à Paris. 150 oeuvres, en provenance de son musée et de collections privées, dont la scénographie évoque le parcours initiatique de la maison-atelier de cet artiste au tournant du XXe siècle, véritable "temple du moi". Affleurent aussi les grands thèmes qui traversent son oeuvre - des paysages aux portraits d'enfants, des rêveries inspirées des primitifs flamands à ses souvenirs de Bruges, sans oublier son usage évanescent de la photographie. Tout, dans l'art de Khnopff, trahit le mystère, que l'exposition double de diffuseurs de parfums, de stèles audio-olfactives, de douces harmonies et de poésies. Le rêve.

Du 11/12/18 au 17/3/19: www.petitpalais.paris.fr

Publicité
Publicité

Echo Connect