Bancontact veut séduire les petits commerçants

©RV DOC

L'essor du paiement mobile n'est plus à démontrer. Payer entre particuliers par le biais d'un smartphone est déjà possible depuis plusieurs années. Dans les magasins, les QR codes, code-barres sophistiqués, fleurissent aux caisses ou carrément sur les tickets, ouvrant au client le choix de paiement par téléphone.

Dans ce monde en changement, Bancontact tente de ne pas rater son tour et de ne pas perdre ses 85% de parts de marché. Surtout que la concurrence afflue "Dans le paiement mobile, la Belgique a pris son temps mais est désormais dans les starting-blocks", indique Kris De Ryck, CEO de Bancontact Company.

La société vient d'améliorer son application. Lancée il y a 3-4 ans pour promouvoir le paiement entre particuliers, l'application ajoute des cordes à son arc. Désormais, le consommateur pourra enregistrer jusqu'à 5 cartes bancaires. Bancontact souhaite ainsi s'adapter à une réalité: le Belge a plusieurs banques.

L'application est également déjà intégrée dans celle des quatre grandes enseignes du pays (Belfius, ING, KBC et BNPPFortis). D'autres banques devraient suivre le mouvement.

Enfin, Bancontact lance l'"étalage shop": le magasin est fermé mais le pull en vitrine vous fait de l'oeil. Un scan du QRcode de l'article et le lendemain, il est dans votre garde-robe. "Nous avons voulu développer quelque chose que la carte n'autorise pas mais bien les smartphones."

Base devrait dès l'été offrir cette possibilité à ses clients dans ses Base shops et autres. De quoi permettre de recharger les cartes prépayées même hors des heures d'ouverture.

Opération séduction

Bancontact compte déjà quelque 50.000 transactions de paiement 1,5 million d'utilisateurs. Selon les données, deux tiers de ces transactions se font via les commerçants, pour un tiers entre particuliers.

Certes, de grands noms ont déjà franchi le pas du paiement mobile: Colruyt, Delhaize, Kinepolis, la SNCB. Reste à séduire les plus petits commerçants.

"Pour l'acceptation, l'investissement est simple. Il suffit ensuite d'avoir le terminal permettant d'afficher le QRcode", indique Kris De Ryck.

Il est vrai que le paiement en magasin se fait actuellement aussi vite par carte que par smartphone.

Par ailleurs, le paiement mobile reste actuellement limité à 250 euros par transaction avec la possibilité d'une transaction cumulative jusqu'à 500 euros. "Nous examinons cette limite", indique Kris De Ryck. Il faut dire que le montant moyen d'une transaction par paiement mobile s'établit aujourd'hui à 28 euros.

Peau neuve

Bancontact a aussi souhaité revoir son image. Adieu MisterCash. Désormais, seul le nom Bancontact apparaîtra sur le logo. De quoi aussi être plus lisible sur les écrans des tablettes et autres smartphones.

L'application paiement mobile de Bancontact ajoute certaines fonctionnalités.

Son but : conquérir les petits commerçants.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content