Contrats chinois et émirati pour IBA

La valse des contrats lucratifs se poursuit pour IBA. La société néolouvaniste vient de décrocher deux nouvelles commandes lui assurant un revenu global de 110 millions d'euros.

Cela a commencé dimanche, avec l'annonce, par le leader mondial de la protonthérapie, de la signature d'un contrat avec la société chinoise Medstar Leasing, filiale du holding Concord Medical Services, pour l'installation et la maintenance d'un système de protonthérapie ProteusPLUS multisalles. La valeur de ce contrat, qui inclut un contrat de maintenance pluriannuel, dépasse les 70 millions d'euros.

Ce système, configuré avec quatre salles de traitement dont trois seront munies d'un portique rotatif et la quatrième d'un faisceau fixe, sera installé au Proton Medical Center de Pékin et exploité par le Beijing Proton Medical Center. Les quatre salles seront dotées de la technologie Pencil Beam Scanning (PBS), une méthode tridimensionnelle qui permet d'administrer des doses précises de protons dans la tumeur.

À ce contrat, qui devrait intégrer le carnet de commandes d'IBA au cours du dernier trimestre de l'année, vient s'ajouter un deuxième, annoncé hier. Celui-ci a été conclu avec la société Proton Partners International et porte sur la vente d'un système compact de protonthérapie à salle unique "ProteusONE" destiné à une clinique privée d'Abou Dhabi, aux Emirats Arabes Unis. Celui-ci sera lui aussi doté de la technologie PBS et du système de positionnement CBCT (tomographie à faisceau conique intégré), une technique d'imagerie 3D qui améliore la précision du traitement.

La valeur du contrat se situe entre 35 et 40 millions d'euros.

"Nous sommes ravis de ce premier projet au Moyen-Orient, une région qui offre un potentiel énorme pour la protonthérapie", souligne Olivier Legrain, le CEO d'IBA.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect