Ericsson déploiera l'essentiel du nouveau réseau de Telenet/Base

Dans les prochaines années, Telenet prévoit d'investir 250 millions d'euros dans l'amélioration de ses infrastructures. ©© HH

C'est un bien joli contrat que vient d'emporter la filiale Belux de l'équipementier suédois Ericsson: sur les cinq prochaines années, le groupe gérera au quotidien les infrastructures réseaux et les services IT de Telenet. Un contrat d'une ampleur rare puisqu'il coïncide avec l'intégration du réseau mobile de Base dans le giron du câblo-opérateur flamand, qui investit massivement dans ses réseaux fixes et mobiles.

LE RÉSUMÉ

Le suédois Ericsson a emporté un contrat majeur auprès de Telenet.

Le groupe déploiera l'essentiel des nouvelles antennes de l'opérateur et s'occupera de la maintenance.

Le contrat impliquera le recrutement de 120 personnes.

Ericsson se chargera donc de la maintenance au quotidien du réseau actuel, et du déploiement de la majorité des nouveaux sites et antennes que Telenet entend implémenter. Sur 800 à 1.000 nouvelles antennes, le groupe suédois se taillera la part du lion, à côté des sociétés Benchmark et Tec ICT. "Comme il s'agit également d'un contrat de service sur cinq ans, cela impliquera l'engagement de 120 personnes, explique Saskia Van Uffelen, CEO d'Ericsson Belux. Cela nous permettra d'augmenter nos effectifs d'environ 30% en Belgique."

À noter que c'est le finlandais Nokia qui se chargera par contre de l'interconnexion du réseau mobile avec les infrastructures existantes de Telenet: en tout, 2.000 sites seront connectés au réseau fibre de Telenet avec 2020 comme échéance.

Un réseau qu'Ericsson connaît déjà

L'obtention du contrat est d'autant plus appréciée qu'elle coïncide, aussi, avec l'annonce du licenciement de plus de 3.000 personnes dans les implantations suédoises du géant des télécoms, principalement dans la production et la recherche. Le pionnier des télécoms entend en effet réduire ses coûts et se réorienter vers de nouvelles technologies.

À noter qu'Ericsson est relativement familier avec le réseau mobile de Base, puisque la firme avait décroché le contrat de déploiement des antennes 2G de l'opérateur mobile, avant que celui-ci n'opte pour ZTE. "Mais nous sommes tous capables de travailler avec les technologies déployées par les autres acteurs du marché: à l'heure actuelle, nous avons des contrats avec tous les opérateurs actifs en Belgique, parfois au niveau de la gestion des services IT, parfois sur la virtualisation des procédures, etc.", explique la CEO.

"Le choix d'un partenaire dans le secteur ne peut plus se faire sur le seul critère du prix, il s'agit de se préparer ensemble à l'avenir du marché, avec notamment l'explosion de la demande de data mobile et l'émergence de l'internet des objets."

Pas de tests 5G dans l'immédiat

Ericsson sera-t-il dès lors chargé de tester et déployer la future 5G de Telenet/Base? "Ce n'est pas compris dans le contrat actuel et ce n'est pas à nous de décider, c'est Telenet qui définit le plan stratégique et opérationnel." Et d'insister sur le fait que le développement des réseaux de nouvelle génération ne devrait pas être particulièrement complexe au niveau technologique, "mais il s'agit surtout de définir des business models, un moyen de financer efficacement les investissements nécessaires".

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Partner content