Francken et Close se disputent sur le parc Maximilien

©Kristof Vadino

Nouveaux échanges acerbes entre le secrétaire d'Etat à l'Asile, Theo Francken (N-VA), et le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close (PS). Francken accuse Close de ne pas vouloir intervenir pour évacuer le parc Maximilien en raison de motifs politiques. "Ils dorlotent les ONG, ils dorlotent les illégaux dans le seul but d'attaquer la N-VA, de montrer que la N-VA ne s'en sort pas, que Francken, que Jambon ne s'en sortent pas, que c'est de notre faute", a-t-il lancé. Le parc, situé à côté de la gare du Nord et de l'Office des étrangers, sert de point de ralliement à des centaines de migrants. Certaines informations font état d'un accroissement du nombre de personnes qui s'y rendent chaque soir. Selon les ONG, la situation est toutefois comparable à ce qu'elle était l'an passé à la même époque. "Francken doit cesser de passer son temps sur les réseaux sociaux et faire lui-même son travail", a répliqué Close, reprochant au gouvernement fédéral de ne pas proposer de solution structurelle.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect