Gambit Financial Solutions a des ambitions mondiales

Birdee, le service d'investissement robotisé de Gambit investissant dans des ETF, est accessible à partir de 1.000 euros, avec des frais de 1% par an. Gambit veut offrir cette solution au niveau mondial.

Gambit Financial Solutions, une spin-off de HEC Liège qui a pris son envol en 2007, est spécialisée dans le conseil en investissement robotisé, avec notamment sa solution Birdee, lancée en 2016. Le groupe est devenu le partenaire de référence d'une vingtaine d'institutions bancaires en Belgique, au Luxembourg, en Suisse et en France. Ce succès a poussé BNP Paribas AM à prendre le contrôle de Gambit en 2017. "Cette ouverture nous a permis d'avoir une capacité de déploiement de nos solutions au niveau mondial tout en conservant une grande autonomie de gestion", indique Geoffroy de Schrevel, CEO de Gambit.

L'effectif du groupe a fortement augmenté ces dernières années pour atteindre 85 personnes. Gambit va créer 20 nouveaux postes cette année et encore 20 postes en 2019, essentiellement dans le développement IT (algorithmes, interface utilisateur). "Le marché belge est assez tendu à l'heure actuelle pour ces profils, et nous formons aujourd'hui beaucoup de personnes sur le tas, souligne Geoffroy de Schrevel. La capacité d'intégration dans notre modèle d'entreprise est presque aussi importante que les capacités techniques".

Modèle mondial

Birdee est un service d'investissement accessible à partir d'une somme de 1.000 euros, avec des frais de 1% par an, et investi dans des ETF, "pour des raisons de coûts et de liquidité, afin de permettre aux clients de pouvoir récupérer leur argent en trois clics". La particularité est d'avoir une gamme relativement étendue de thématiques auxquelles les investisseurs peuvent d'exposer, avec cinq profils génériques. "Nous leur permettons également de s'exposer jusqu'à 30% à divers thèmes (biotech, small caps, immobilier, etc.), ainsi que trois stratégies à 100% ISR."

Le secteur dans lequel opère Gambit est en plein développement. "Les services qui atteignent une reconnaissance mondiale, comme Amazon, Google ou Alibaba, utilisent la même plateforme dans chaque pays. Cette idée d'une plateforme unique est également présente dans Birdee, qui doit être en mesure d'être exportée facilement dans l'ensemble des pays", souligne encore Geoffroy de Schrevel.

Car la concurrence n'attend pas, et viendra probablement bouleverser le monde financier assez rapidement. "Prenez le cas de Ant Financial, la filiale d'Alibaba, qui est organisée d'un point de vue global avec une grande capacité d'innovation. Il ne fait aucun doute qu'elle sera rapidement en Europe. Il faut penser global dès le départ." Et de rappeler pour conclure une devise inscrite dans l'entrée des nouveaux bureaux liégeois du groupe: "Si vous avez l'impression que vous contrôlez tout, c'est que vous n'allez pas assez vite."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect