I-Care met le cap sur l'Australie, le Moyen-Orient et les USA

Spécialisée dans la maintenance prédictive de machine rotative, la société montoise est déjà présente à l'international mais vise la grande exportation.

Une centaine de collaborateurs aujourd'hui, dont une vingtaine d'ingénieurs civils, une progression constante du chiffre d'affaires qui dépassera les 10 millions cette année...

I-Care est sans conteste une des success stories les plus spectaculaires nées en région montoise.

Fondée en 2004 par Fabrice Brion, ingénieur civil, et Arnaud Stiévenart, juriste, la SPRL I-Care, dont la croissance annuelle a toujours été à deux chiffres, est spécialisée dans la maintenance prédictive de toute machine rotative.

Installée depuis peu dans ses nouveaux locaux du Parc Initialis à Mons, I-Care dispose déjà aujourd'hui, outre ses deux sièges de Mons (siège central) et Tirlemont, de cinq filiales européennes basées en France (2 sièges), Allemagne, Italie, Pologne et Suisse.

Le chiffre d'affaires d'I-Care est réalisé actuellement à 35% hors de nos frontières "mais d'ici deux ans, avec nos nouvelles ouvertures transcontinentales, ce sera du 50/50", prédit Fabrice Brion.

Internationalisation

La PME montoise compte en effet beaucoup sur l'internationalisation pour poursuivre son développement avec l'ouverture, cette année encore, d'une filiale en Australie, d'une autre, en 2016, au Moyen-Orient avant d'attaquer le marché américain début 2017.

"Pour y parvenir, nous avons développé, de A à Z, un capteur de vibration de haute précision sans fil, baptisé WI-Care, dont les analyses aboutissent, du monde entier, sur une plate-forme web sécurisée à Mons", explique Fabrice Brion.

Plus de 1.000 Wi-Care sont en service sur des équipements rotatifs fonctionnant dans le monde entier. "Ce produit d'analyse vibratoire, aujourd'hui breveté et également certifié pour des atmosphères explosives, est le secret de notre développement à l'étranger", dit-on à Mons.

Une croissance qui génère en tout cas de nouveaux emplois avec pas moins de seize nouveaux recrutements depuis le début de cette année.

Une nouvelle filiale

À noter enfin qu'I-Care vient de créer, "pour répondre à des demandes pressantes de nos clients", une filiale Be Engineer qui déploiera ses forces dans trois secteurs: la consultance multiprofil, l'intérim management et le recrutement.

Une quinzaine d'emplois seront créés par Be Engineer d'ici la fin de l'année prochaine.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content