La Sogepa a libéré 251 millions pour 38 sociétés en 2015

Bras financier de la Région wallonne, la Sogepa a libéré près de 251 millions d'euros au profit de 38 sociétés en 2015. Ses interventions ont un effet multiplicateur car elles s'accompagnent de celles des privés pour au moins le même montant.

Le bilan de l'activité de la Sogepa en 2015 a été présenté récemment au conseil d'administration du bras financier de la Région wallonne. Selon des documents dont nous avons eu connaissance, la Sogepa a libéré un total de quelque 251 millions (250.615.481,44 euros) au profit de 38 entreprises dont 23 nouvelles sociétés sur les douze mois de 2015. Les décisions d'interventions en 2015 concernent un montant total de 210,4 millions (210.465.498,30 euros). "Les montants libérés sont plus importants que ceux concernant les décisions d'interventions parce que les sommes libérées englobent des décisions qui ont été prises durant l'exercice précédent", nous a précisé Renaud Witmeur, président du comité de direction de la Sogepa. Durant l'exercice précédent qui s'est déroulé sur 18 mois (2013-2014), la Sogepa a libéré un total de 282,25 millions au profit de 63 sociétés (dont 39 nouvelles) pour des décisions d'interventions concernant un montant de 424,2 millions. La moyenne des interventions renseigne sur l'ampleur de l'activité de la Sogepa (voir infographies).

Effet multiplicateur

D'après ses dirigeants, les interventions de la Sogepa ont un effet multiplicateur dans la mesure où elles sont accompagnées par les privés (banques, etc.). "Quand nous mettons un euro, les privés mettent au moins le même montant", dit Renaud Witmeur. D'après les documents, les interventions de l'outil économique wallon sur un autre aspect (sorties, remboursements de prêts, dividendes, managements fees, etc.) lui ont permis d'enregistrer des entrées financières pour un total de 116,4 millions d'euros. Par ailleurs, ses participations dans les entreprises qu'elle a en portefeuille représentent aujourd'hui plus de 7.000 emplois répartis sur tout le territoire wallon.

Professionnaliser la direction

Ses dirigeants rappellent que la Sogepa est la porte d'entrée des sociétés qui rencontrent des difficultés ou qui sont en transition. "Nous intervenons aux côtés d'investisseurs privés pour fiancer des projets de redéploiement, de restructuration et de relance des sociétés établies en Wallonie. Elle respecte des critères d'intervention clairs qui sont validés par l'Europe", souligne Renaud Witmeur. Il entend ainsi balayer les critiques qui sous-entendent que l'outil intervient en pure perte. Ce qui n'empêchent pas que certaines de ces interventions sont perçues comme des échecs dans la mesure où l'entreprise a finalement disparu du circuit économique. C'est le cas notamment des Laminoirs de Longtain; Ses dirigeants précisent que dans le cas justement de cette entreprise, la Sogepa a récupéré pratiquement toute sa mise, notamment un prêt de 800.000 euros et une intervention en capital de 1,1 million d'euros.

Outre les prêts et les interventions en capital, la Sogepa offre aussi son assistance aux entreprises pour l'engagement d'un interim manager. Ses interventions s'accompagnent parfois de mesures drastiques visant à professionnaliser le fonctionnement des entreprises pour garantir l'efficacité. "Une intervention de financière de la Sogepa est le plus souvent accompagnée par une redéfinition du rôle des organes de gestion avec notamment l'entrée d'administrateurs indépendants dans les conseils, la création de comité spécialisés (audit, rémunération, etc.)", renchérit Philippe Buelen, premier vice-président de la Sogepa. Il rappelle que les conseillers de la Sogepa participent aussi aux réunions du conseil d'administration et sont à la disposition du management pour les conseiller et les soutenir. Mais la Sogepa demeure encore méconnue. Ses dirigeants envisagent des actions pour se faire connaître davantage auprès des entreprises.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect