La Wallonie encourage ses citoyens à acheter local

Que diriez-vous d'offrir un cadeau "made in Wallonia" à Noël? Jean-Claude Marcourt (PS), le ministre de l'Economie, a lancé hier C-Nowäl.be, une plateforme web dédiée à la vente des produits wallons. De la rose en chocolat à un jeu de société en passant par des bijoux, plus de 100 produits sont répertoriés. "Cette dynamique acheter wallon que nous défendons, c'est mettre en avant le véritable potentiel des entrepreneurs de la Région et souligner la qualité de leurs produits", insiste le ministre.

La démarche s'inscrit dans un contexte plus global dans lequel le gouvernement réfléchit à des initiatives pour protéger les produits wallons et inciter les consommateurs à acheter local. Le ministre-président Paul Magnette devrait dévoiler quelques nouveautés à l'occasion d'un gouvernement dédié aux produits wallons la semaine prochaine.

Ce combat politique est aussi utilisé comme levier dans la lutte contre le dumping social. Le gouvernement devrait ainsi lancer un label "entreprise sans dumping social". Il est aussi question de lier des primes régionales au recours à une entreprise socialement responsable. D'autres initiatives existent déjà comme une circulaire poussant l'achat des pierres de Wallonie, la création des pôles de compétitivité jouant sur l'innovation locale, les règles strictes dans les marchés publics pour encourager les entrepreneurs locaux. Cette forme de patriotisme repose sur un enjeu économique. D'après l'Iweps (l'Institut wallon de l'évaluation, de la prospective et de la statistique), les consommateurs et les entreprises wallonnes dépensent près de 5 milliards par an en Flandre. "Nous produisons une richesse dont nous ne récupérons pas suffisamment les fruits, parce que nous n'achetons pas assez wallon", soulignait Paul Magnette dans un discours sur l'état de la Wallonie.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content