La biotech ZenTech veut lever, en 2019, 4 millions pour son développement

La PME wallonne a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 22% à 4,27 millions en 2017. Elle se renforce à la grande exportation et propose une offre globale au-delà du kit de diagnostic.

ZenTech clôture 2017 avec de bons résultats et entrevoit l'avenir avec sérénité et optimisme. La biotech liégeoise, spécialisée dans la production de kits de diagnostic pour la détection de maladies chez le nouveau-né, a réalisé un chiffre d'affaires de 4,27 millions d'euros, en progression de près de 22%. Elle a signé l'an dernier de nouveaux contrats qui viendront renforcer ses résultats dans les années à venir. Pour son président fondateur, la performance de ZenTech vient couronner la stratégie développée depuis 2014. "Avant, on vendait uniquement des kits de diagnostic, mais nous sommes désormais passés à une stratégie de services en nous adaptant à tous les pays. Nous proposons maintenant des solutions beaucoup plus globales en nouant des partenariats. Le kit de diagnostic ne se vend plus seul, on y adjoint le papier buvard, la machine qui découpe les échantillons, celle qui fait les analyses et bientôt le logiciel permettant d'interpréter les résultats", explique Jean-Claude Havaux.

Conquérir l'Afrique

En 2015, ZenTech a noué un partenariat avec la firme chinoise Zheda. Elle ouvrait ensuite un bureau commercial au Congo (RDC) et signait un protocole avec le gouvernement. En 2017, elle a fait irruption sur trois nouveaux marchés: le Mexique, où les dirigeants de ZenTech ont signé un contrat (350.000 euros par an) sur 3 ans avec le soutien de Credendo, le Brésil, où la PME wallonne va pouvoir enregistrer ses produits grâce à un partenariat avec un acteur privé local, et l'Inde, où elle a remporté des adjudications publiques lui offrant une présence dans le secteur pour plusieurs années. Elle est aussi présente aux Philippines (détection de la thyroïde, de la mucoviscidose, etc.).

L'entreprise, qui emploie 30 personnes, vient de démarrer la prospection du marché marocain, dont elle veut se servir comme tête de pont pour conquérir les pays d'Afrique subsaharienne. En Belgique, ZenTech a fait son entrée dans les hôpitaux universitaires et détient aujourd'hui 40% du marché belge de dépistage néonatal. Jean-Claude Havaux entend poursuivre la stratégie de partenariats. Il annonce une campagne de levée de fonds en 2019 pour récolter quelque 4 millions d'euros. Il prévoit une nouvelle croissance à deux chiffres en 2018, mais l'objectif principal est de renforcer son catalogue de produits et de doper les ventes.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect