"La thérapie hormonale Donesta s'annonce comme un produit phénoménal"

©Photo News

L'appétit des investisseurs pour le titre Mithra semble se justifier: l'entreprise pharmaceutique liégeoise spécialisée dans la santé féminine a enregistré en 2017 une progression de plus de 100% de son chiffre d'affaires. Celui-ci a atteint 46,3 millions d'euros l'année passée, contre 22,5 millions d'euros en 2016. "Des résultats exceptionnels et même inattendus, a commenté François Fornieri, le CEO de Mithra. On n'a jamais atteint autant en 19 ans d'existence de l'entreprise. On a engagé 70 personnes de plus, mais on a bien géré les coûts, qui sont équivalents à ceux de 2016. Cela nous a permis de conserver une bonne partie de notre cash et de démarrer 2018 très à l'aise."

Cette performance a été réalisée essentiellement grâce aux produits de licence relatifs aux accords de partenariats conclus avec de grands acteurs de la santé des femmes. L'ex- spin-off de l'Université de Liège a signé d'importants partenariats de commercialisation avec Libbs pour Estelle au Brésil, avec Fuji Pharma pour Donesta au Japon et en Asie du Sud-Est, et avec Mayne Pharma pour Myring aux États-Unis.

D'autres accords sont espérés cette année. Car l'entreprise, qui finalise le développement de deux produits innovants basés sur l'oestrogène naturel estétrol, attend d'importantes nouvelles. À court terme, il y aura la publication, attendue fin mars ou début du deuxième trimestre, des résultats de la phase II de l'étude clinique du Donesta, un produit contre les effets de la ménopause. Le patron de Mithra est intarissable sur l'avenir de ce traitement hormonal susceptible de devenir un blockbuster, c'est-à-dire un médicament générant un chiffre d'affaires d'au moins un milliard de dollars. "Le Donesta s'annonce comme un produit phénoménal, assène François Fornieri. Il y a trois acteurs qui vont modifier le marché, avec trois produits majeurs en développement dont le Donesta. Le marché mondial de la ménopause se chiffre actuellement à 8,6 milliards de dollars et devrait atteindre plus de 20 milliards dans le futur. Si on prend un tiers, on est content. Cela fait encore plusieurs milliards de dollars. Il n'y a pas trop de concurrence. Seules 8% des patientes ménopausées sont aujourd'hui traitées."

La deuxième échéance majeure concerne Estelle, un contraceptif oral de nouvelle génération, également basé sur l'estétrol. Les premiers résultats de l'étude phase III UE/Russie sont attendus au troisième trimestre 2018, tandis que les résultats pour les États-Unis et le Canada suivront au premier trimestre 2019. "Or, fait encore valoir François Fornieri, ce sont des essais ouverts. Nous ne pouvons pas communiquer au marché, parce que la FDA et l'agence européenne n'aiment pas cela. Je ne peux donc pas vous dire que les résultats sont bons. Mais tout ce que je constate, c'est que les partenaires, qui ont accès aux résultats sous réserve de confidentialité, signent des contrats. Ils sont en train d'évaluer les données. Quand il y a un partenaire qui signe pour 40 millions ou plus sur le Brésil, ce n'est pas pour me faire plaisir. Pour le marché, cela est extrêmement rassurant."

"Nous sommes à l'aise"

L'entreprise, qui a parfois suscité des inquiétudes à cause de sa consommation de cash, possédait fin 2017 une trésorerie de 36,2 millions d'euros, contre 45,7 millions en 2016. Selon le CEO, "tout est extrêmement bien maîtrisé. On termine les phases II et III. On sait ce que cela va coûter. Il n'y a pas de surprise à attendre. Avec l'excellente année 2017, on n'a pas besoin de cash, surtout si on signe des accords en 2018. Or, on va au moins en signer un. On va s'attaquer au marché européen, puis à d'autres. Nous sommes à l'aise".

Et pour François Fornieri, 2018 s'annonce encore bien meilleure du côté du chiffre d'affaires: vu les résultats d'Estelle et de Donesta, "on fera nettement mieux", conclut-il.

Mithra a enregistré en 2017 un chiffre d'affaires de 46,25 millions d'euros, contre 22,47 millions un an auparavant. Un résultat exceptionnel, selon

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect