Le carnet de commandes du "Sonaca 200" déborde

©sonaca

La joint venture née il y a deux ans entre l'équipementier Sonaca et The Airplane Factory (Afrique du Sud) autour du Sonaca 200 prend de plus en plus la forme d'une success story. La Sonaca a - au jour d'aujourd'hui - atteint les 22 commandes fermes en carnet pour son petit avion de tourisme (750 kg, 150 chevaux de puissance et un prix de 175.000 EUR hors TVA).

" Deux prototypes du 'Sonaca 200' sont actuellement en phase d'assemblage dans notre hall de Gosselies, l'un des deux devant démarrer son 'fly test' en mars prochain dans le sud de la France pour une certification européenne attendue en septembre et une première livraison commerciale dès décembre prochain", s'enthousiasme Yves Delatte, président de Sonaca Aircraft.

Nouvelle localisation

Sur les 22 commandes engrangées à ce jour, 16 exemplaires de ce biplace sont destinés aux deux écoles de pilotage belge basées en bordure de la piste de Charleroi Airport. Pour rappel, le monomoteur biplace de 700 kg au décollage a été spécialement conçu pour la formation des pilotes et les vols de loisir. Avec ses 9 mètres d'envergure et 7 mètres de long, l'appareil affiche une maniabilité à très faible vitesse, ce qui lui garantit un comportement homogène lors des atterrissages.

Ce succès a des conséquences pour l'entreprise carolorégienne. Sonaca Aircraft emploie aujourd'hui une quinzaine de personnes, dont la moitié en Afrique du Sud. En vitesse de croisière, le petit hall de Gosselies où est développé le programme "Sonaca 200", ne permettra d'assembler, au maximum, que 25 appareils par an. "Or, notre objectif reste de livrer une centaine d'appareils en vitesse de croisière", poursuit Yves Delatte.

Fort à l'étroit à Gosselies, Sonaca Aircraft cherche donc une autre implantation, nécessairement en Belgique et en bordure d'un aérodrome. Quelques propositions d'investisseurs ou opérateurs disposant d'infrastructures d'accueil répondant aux exigences de Sonaca Aircfraft sont déjà parvenues à Gosselies. Le déménagement aura idéalement lieu en 2019, en parallèle avec la montée en cadence de l'assemblage.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect