Le wallon Nyxoah lève 15 millions aux antipodes

Nyxoah a délaissé la solution des masques (photo) pour creuser la piste novatrice des implants. ©© hh

La jeune pousse fait entrer le groupe australien Cochlear dans son tour de table. Un autre spécialiste des implants, qui a déjà effectué sa percée dans le domaine des difficultés auditives.

La jeune société wallonne Nyxoah, qui a développé un implant destiné à réduire les troubles causés par l'apnée obstructive du sommeil, a levé 15 millions d'euros il y a un peu plus d'une semaine en accueillant un nouvel actionnaire de poids dans son tour de table. Il s'agit du groupe australien Cochlear Limited, coté à la Bourse de Sydney. Cochlear a versé 13 des 15 millions au capital de Nyxoah. Le solde a été apporté entre autres par le fonds de capital-risque néerlandais Gilde Healthcare et par Novallia, la filiale de la Sowalfin dédiée à la stimulation des projets innovants des PME wallonnes. C'est la troisième grande levée de fonds de Nyxoah depuis que l'entreprise est implantée à Mont-Saint-Guibert, en Belgique. Elle avait auparavant mené à bien deux récoltes de 18 millions d'euros chacune. Gilde Healthcare avait apporté le gros de la précédente levée en juillet 2016. Nyxoah a, pour rappel, également des racines israéliennes et son centre de recherche est établi à Tel-Aviv.

Cochlear a été fondé en 1981 en Australie au départ de l'invention du professeur Graeme Clark. Celui-ci a mis au point des implants destinés aux malentendants. Aujourd'hui, le groupe, qui pèse 1,24 milliard de dollars australiens de chiffre d'affaires, commercialise trois types d'implants. Baptisé Nucleus, le plus répandu de ses produits combine trois appareils: un implant de stimulation électrique, qu'on insère chirurgicalement derrière l'oreille du patient, un processeur qui capte les sons, et un porte-électrode qui relaie ceux-ci jusqu'au cerveau. Cochlear domine le marché mondial des implants acoustiques avec deux tiers de part de marché et une présence commerciale dans plus de cent pays.

Reste à voir pourquoi Cochlear s'intéresse à Nyxoah. "Cochlear surveille activement le marché en quête des nouvelles technologies et des implants susceptibles de maximiser son activité principale sur le long terme, explique son directeur Technologie Jan Janssen dans un communiqué. La solution très peu invasive de Nyxoah présente une alternative attractive pour les patients ayant des problèmes de conformité ou d'intolérance avec les thérapies existantes."

Europe et USA visés

De son côté, la PME wallonne se dit ravie d'accueillir ce nouvel investisseur, qui hérite d'un siège à son conseil d'administration. "Leur participation au niveau du conseil accélérera la vision de Nyxoah selon laquelle elle va devenir un leader dans les thérapies OSA" (acronyme anglais pour apnée obstructive du sommeil), souligne Robert Taub, le président de la jeune pousse belge, dans le même communiqué.

Le produit de la nouvelle récolte de fonds servira à initier les activités de développement sur le marché européen un fois le marquage CE obtenu, et à oeuvrer en vue de décrocher une exemption de dispositifs expérimentaux (IDE) auprès de la Food and drug administration, l'autorité de régulation alimentaire et pharma (FDA) aux Etats-Unis.

L'apnée obstructive du sommeil est causée par un affaissement de la langue dans la tranchée qui obstrue le passage de l'oxygène. Cette affection provoque des migraines, de l'hypertension, voire des troubles cardiovasculaires. Alors que ses concurrents proposent des masques respiratoires ou des neurostimulateurs opérant sur le muscle de la langue, Nyxoah a créé un implant miniature, de la taille d'une pièce de monnaie, qu'on place sous le menton du patient moyennant une petite incision. On complète le dispositif par un adhésif jetable, que le patient se place sous le menton durant la nuit et qui envoie l'énergie nécessaire à l'implant. Le marché pour cette pathologie est estimé à 5 milliards d'euros à l'échelle du globe.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect