Télécoo prêt à se vendre, mais à quel investisseur?

Je suis ouvert à toute négociation!" C'est d'une manière directe que Didier Dugardin confirme que Télécoo, son propre parc d'attractions, est bel et bien à vendre. Encore qu'il le précise d'une manière assez floue. "J'ai eu des contacts avec différents interlocuteurs. Il est vrai que certains d'entre eux se sont montrés intéressés". Les noms de ces acheteurs potentiels? "Je ne peux rien dire pour l'instant. Quoi qu'il en soit, nous n'en sommes qu'au niveau des contacts. Des négociations poussées n'ont pas encore été entamées", assure le manager spadois... Rappelons que Télécoo a vu le jour en 1955. Etablie à deux pas de la célèbre cascade, l'infrastructure se limitait alors à un télésiège et couvrait seulement trois petits hectares. Par la suite, les installations ont connu un développement limité, avant que Didier Dugardin ne succède à son père en 1976. C'est ainsi qu'en quelques années, Télécoo est devenu un parc d'attractions de 120 hectares, incorporant une piste de karting, deux pistes de bob-luge estival, une rivière sauvage, une montagne russe, un parc à gibier, etc. Sans oublier un embarcadère à kayaks (au pied de la cascade) qui permet aux vacanciers de découvrir le cadre remarquable de la vallée de l'Amblève. Il est vrai que Télécoo bénéficie d'un site naturel de premier plan qui ne manque jamais de faire la joie des touristes flamands ou encore néerlandais qui séjournent, en grand nombre, dans cette belle région de l'Ardenne. C'est ainsi que, bon an mal an, le parc d'attractions accueille un million de visiteurs.Quoi qu'il en soit, diverses sources évoquent le grand intérêt qui serait manifesté, à l'égard de Télécoo, par la groupe Walibi, aujourd'hui propriété du groupe Premier Park. A Coo, Didier Dugardin nie formellement tout contact avec les Américains. Et, du côté de Walibi, on se limite à dire: "Nous n'avons aucune communication à faire à ce sujet..."

Lire la suite

Votre limite de 5 articles gratuits par mois est atteinte.

Choisissez un abonnement
Intégral
Plus d’information
€40,50
par mois
  • Chaque jour
    le journal dans votre boîte aux lettres (y inclus le week-end , Mon Argent et Sabato)
  • Chaque jour
    le journal sur votre tablette, smartphone ou PC
  • Un accès illimité
    au site lecho.be
Le plus choisi
Numérique + Week-end
Plus d’information
€37
par mois
  • Chaque samedi
    le journal du week-end, Mon Argent et Sabato dans votre boîte aux lettres
  • Chaque jour
    le journal sur votre tablette, smartphone ou PC
  • Un accès illimité
    au site lecho.be
Numérique
Plus d’information
€34,5
par mois
  • Chaque jour
    le journal sur votre tablette, smartphone ou PC
  • Un accès illimité
    au site lecho.be
Vous avez le droit de renoncer à votre achat dans les 14 jours.