Toujours sans tête, Home Invest tient le cap

Les résultats semestriels se suivent sur le segment immobilier coté en Bourse. Home Invest Belgium, qui a perdu sa CEO en juillet, affiche une marge d'exploitation et un résultat net plus rassurants qu'il y a un an.

Début juillet, la société immobilière cotée, dont l'actionnaire de référence principal est la famille flamande Van Overstraeten, faisait parler d'elle alors qu'on ne s'y attendait pas: sa CEO Sophie Lambrighs et son CIO Nicolas Vincent claquaient de concert la porte. Depuis, un comité de direction ad interim incluant deux actionnaires familiaux, le CFO et le COO a été mis en place dans l'attente d'un nouveau pilote. Plusieurs candidats auraient été rencontrés. On ignore toujours - en marge de la publication des derniers résultats semestriels engrangés sous l'ère Lambrighs - les vraies raisons de ce différend entre direction opérationnelle et actionnaires de référence.

Diversification renforcée

Sur le plan purement commercial et financier, l'activité du portefeuille coté en Bourse se poursuit, sans qu'on aperçoive encore de changements notoires dans la stratégie du groupe immobilier.

En clôturant son semestre par l'acquisition de la société BE Real Estate et de ses quatre immeubles bruxellois d'appart-hôtels, Home Invest Belgium (HIB) confirme sa volonté de se diversifier sur le pan de l'hébergement touristique. Son ambition est d'ailleurs de gonfler à 25% ce type d'actif dans son portefeuille coté. Les 185 unités de logement acquises à Bruxelles et Woluwe continueront d'être exploitées sous la marque B Aparthotels, BeApart restant bénéficiaire d'un droit d'emphytéose de 27 ans.

Plus globalement, HIB détient à ce jour un portefeuille d'immeubles de rapport répartis sur 53 sites et sur deux pays (Belgique et Pays-Bas), la majorité du parc actuel étant localisée en Région bruxelloise, qui assure désormais à elle seule quasi deux tiers de la juste valeur en portefeuille. Deux projets de développement (Craainhem, Molenbeek) y sont d'ailleurs en cours d'exécution avancée et deux autres (Saint-Gilles, Woluwe-Saint-Lambert) sortiront bientôt de terre. Le permis d'urbanisme cadrant la phase 2 du complexe d'appartements situé avenue Marcel Thiry vient d'être délivré. Passé le délai de rigueur (60 jours), il sera purgé de tout recours et le chantier débutera.

Le demi-milliard en vue

Financièrement, la juste valeur des immeubles de placement en exploitation et des projets en cours s'élève désormais à 482,5 millions d'euros (+ 5,5% en un an). Le taux d'occupation des actifs en exploitation - dont la grande majorité sont des appartements (74%), des maisons (12%) et des commerces (10%) - atteint 96,5%, avec des revenus locatifs en hausse à 12,1 millions d'euros (+ 10%). Le taux d'endettement est repassé sous la barre des 50%, avec une capacité d'endettement plafonnée à 225 millions d'euros (seuil légal de 65%).

Enfin, le résultat net distribuable par action se tasse, lui, de 1,83 à 1,48 euro. HIB prévoit néanmoins au conditionnel un dividende 2018 au moins égal au précédent, qui avait été fixé à 4,5 euros brut par action (avant précompte mobilier de 30%).

Publicité
Publicité

Echo Connect