Tout ce qu'un "bientôt" pensionné devrait savoir

©© Retrofile/Getty Images, shutterstock

Vous avez entre 50 et 60 ans. La pension approche. Vous songez peut-être à lever un peu le pied mais quelles en seront les implications? Les règles changent sans cesse. Les régimes transitoires vous concernent-ils? Effectivement, il y a un certain nombre de points d'attention et de pièges à éviter pour ceux qui prendront leur pension dans un avenir proche. Nous avons parcouru le dossier avec l'aide d'un expert.

La pension approche. Que vous y aspirez ou que vous la redoutez, vous y pensez. Et vous vous posez de nombreuses questions, pratiques notamment. Aurai-je accès à la retraite anticipée? Je souhaiterais déjà commencer à lever le pied, mais est-ce possible et quelles en seront les implications? Je pense continuer à travailler "après". Quand vais-je toucher ma pension complémentaire?

Les pensions sont en perpétuel chantier. Entre les incessantes annonces de modification des règles, les régimes transitoires, et les calculs des uns qui vous promettent un petit gain et ceux des autres qui crient à un énième hold-up, difficile de savoir à quoi vous attendre. Michel Wuyts, directeur de Fediplus, une organisation qui conseille et accompagne les particuliers pour la gestion des fins de carrière et pour la pension nous aide à anticiper pour profiter au mieux des rares opportunités et éviter les pièges. Voici une série de paramètres dont vous devrez tenir compte.

1 Prendre un crédit-temps de fin de carrière?

Vous êtes salarié du secteur privé et vous souhaitez profiter d'un crédit-temps de fin de carrière pour commencer à lever le pied en douceur?

Sachez qu'à partir de 2019, il ne sera plus possible de le faire avant d'avoir atteint 60 ans. Prenez donc les devants, si vous en avez envie, mais commencez par vérifier si vous remplissez les (strictes) conditions requises pour profiter de ce dispositif.

Aujourd'hui, à partir de 57 ans il est possible de passer à mi-temps ou à 4/5e et de bénéficier d'une allocation de l'Onem, grâce à laquelle le crédit-temps sera en outre "assimilé" pour le calcul de la pension. Mais attention, pour en profiter, il faut avoir 35 ans de passé professionnel.

Un régime de fin de carrière peut encore être demandé à partir de 55 ans (et à condition d'avoir 25 ans de carrière), mais dans ce cas, l'ONEM ne paiera pas d'indemnité d'interruption. Cela aura donc un impact sur la pension puisque seules les périodes pour lesquelles l'ONEM paie une indemnité sont assimilées pour la pension.

BON A SAVOIR

Une période assimilée est une période d'inactivité dans la carrière du travailleur qui est cependant prise en compte pour le calcul de sa pension: chômage (temporaire), congés maladie, de maternité, crédits-temps... Chaque année travaillée ou assimilée rapporte un montant pour la pension.

Mais l'assimilation connaît de plus en plus de restrictions. Dans certains cas, elle est faite sur la base du dernier salaire, mais de plus en plus souvent, sur la base d'un droit minimum (23.374,55 euros pour 2016), ce qui est évidemment beaucoup moins avantageux.

L'impact sur la pension?

"Un passage à 4/5e sera sans impact sur le montant de la pension, mais pas un passage à mi-temps", met en garde Michel Wuyts, calculs à l'appui.

Aujourd'hui, si vous avez 57 ans et que vous prenez un crédit-temps de fin de carrière à mi-temps (soit 156 jours, un temps plein équivalant à 312 jours) jusqu'à l'âge de la pension (65 ans), la situation sera la suivante:

· 57-58-59 ans: 156 jours assimilés sur la base du droit minimum (23.374,55 euros).

· 60 et 61 ans: 156 jours assimilés sur la base du dernier salaire.

· 62, 63, 64 ans: 156 jours assimilation sur la base du droit minimum (23.374,55 ans).

Vous aurez donc au total 2 x 156 jours assimilés sur la base du salaire normal et 6 x 156 jours assimilés sur la base du droit minimum.

Concrètement, à cause de ces six années assimilées sur la base du salaire minimum plutôt que sur son dernier salaire, une personne dont le salaire brut de 50.000 euros par an perdra 14,80 euros de pension brut par mois chaque année, pendant 6 ans (soit une perte de 6 x 14,80).

Si cette personne opte plutôt pour un crédit-temps de fin de carrière à 4/5e l'impact sera beaucoup plus limité.

57, 58, 59 ans: l'assimilation se fera sur la base du droit minimum, mais pour 3 x 62 jours seulement (1/5e temps = 312 jours: 5).

À partir de 60 ans et jusqu'à 65, la personne bénéficiera d'une "protection" de 312 jours assimilés normalement, répartis sur 5 ans. Aucun impact donc.

Petits rappels

Le crédit-temps sans motif n'existe plus. "Et c'est dommage, note Michel Wuyts, car si des personnes étaient prêtes à faire le sacrifice pour en profiter, pourquoi ne pas leur en laisser la possibilité? (NDLR: prendre ce type de congé bien que l'ONEM ne verse plus aucune allocation et que cette période ne soit plus assimilée pour la pension). Cela n'aurait eu aucun impact sur le budget de l'ONEM.

La durée des crédits-temps avec motif a été allongée, "mais il s'agit uniquement de formules qui permettent de s'occuper de tiers (enfants, proche malade, etc.), pas de soi. Et encore moins de se reposer!"

2 Chômeur avec complément d'entreprise (CCE)?

Les conditions d'assimilation du CCE risquent de changer sous peu, prévient déjà l'expert des pensions.

Pour rappel, le chômage avec complément d'entreprise (CCE, ex-prépensions) concerne les travailleurs licenciés. Le travailleur n'est alors plus considéré comme un pensionné mais comme un chômeur. Son entreprise lui paie un complément jusqu'à sa pension. "L'idée en discussion est d'assimiler une partie de la période de chômage du CCE après le mois du 59e anniversaire sur base du droit minimum."

3 Racheter vos années d'études?

Le gouvernement a offert la possibilité de racheter des années d'études réussies (uniquement celles après son 20e anniversaire), pour augmenter le montant de sa pension. "Attention, cette opération ne permet pas d'augmenter (la durée de) sa carrière en vue de prendre une retraite anticipée", souligne le directeur de Fediplus, qui plaide néanmoins pour que ce soit le cas.

Des simulations ont mis en évidence que ce rachat n'était pas forcément avantageux et qu'il pouvait même avoir un effet pervers, une augmentation en brut se traduisant dans certains cas par une pension nette moins élevée (lire plus bas). "Avant de se lancer dans un rachat, il faut absolument vérifier ce que l'on gagnera en net", pointe Michel Wuyts. Selon lui, "le calcul n'est pertinent que dans le cas d'une personne proche du terme de sa carrière qui a une idée précise de ce qu'elle touchera à la pension et pourra donc facilement vérifier ce que le rachat lui apporterait en plus. À 20 ou 40 ans, comment savoir si cette opération sera à terme intéressante, surtout si entre-temps les règles changent..."

Et encore faut-il en avoir les moyens. Coût: 1.500 euros brut par année. Une dépense déductible dont on peut récupérer jusqu'à 50% en fonction de ses revenus. Un investissement rentabilisé après 6 ans.

Gain annoncé: 250 euros brut par an. Si l'on décide de valider 4 années, le gain sera donc de 1.000 euros brut par an ou 83,33 euros brut par mois, soit:

· + 42€ net/mois pour une pension de 1.750 € bruts

· + 42€ net/mois pour une pension de 1.500 euros brut

· MAIS -10€ net/mois pour une pension de 1.250 euros brut.

"Après 2020, le rachat devra intervenir dans les 10 ans qui suivent les études. Au-delà, le tarif sera prohibitif surtout par rapport à ce que ce sera susceptible de rapporter", note Michel Wuyts, précisant que Fediplus réalise des simulations personnalisées pour vous aider à prendre la meilleure option.

l'échéancier du futur pensionné

·À partir de 55 ans, vous pouvez demander une estimation du montant de votre pension légale.

·À tout moment, vous pouvez consulter, sur le site mypension.be la durée de votre carrière et connaître la première date de prise de cours de votre pension.

·Devrai-je demander ma pension (anticipée)?

Si vous comptez prendre votre retraite à 65 ans, vous ne devez faire aucune démarche. Vous la percevrez à partir du premier jour du mois qui suit votre 65e anniversaire. Si vous voulez prendre votre pension anticipativement, vous devez introduire une demande au plus tôt un an et au plus tard un mois avant la date à laquelle vous souhaitez arrêter de travailler.

·Quand vais-je toucher mon assurance groupe (2e pilier)?

Le capital de votre assurance groupe n'est versé qu'au moment où vous partez effectivement à la pension (en principe 65 ans). Un versement anticipé n'est possible que si vous remplissez les conditions d'accès à la retraite anticipée et si le règlement de pension le prévoit. Mais l'impôt à payer sur les cotisations de l'employeur sera plus élevé. Si vous avez profité d'une assurance groupe chez plusieurs employeurs, pour en retrouver la trace et savoir les capitaux que vous avez constitués, rendez-vous sur mypension.be (onglet: pension complémentaire).

· Capital ou rente?

Vous pourrez choisir de toucher votre assurance groupe sous forme de capital (ce qui d'un point de vue fiscal est généralement plus avantageux) ou sous forme de rente (mais attention, dans ce cas, toutes les réserves constituées sont perdues en cas de décès rapide après la retraite).

·À quel âge vais-je profiter de mon épargne-pension (3e pilier)?

En théorie, quand vous voulez. Mais vous avez intérêt à attendre 60 ans car avant, le capital perçu est lourdement imposé (33%). Une taxe unique de 8% sera prélevée à vos 60 ans sur un capital fictif (pas sur le capital que vous avez réellement constitué). Rien ne vous empêche de poursuivre votre épargne-pension jusqu'à vos 65 ans. C'est même très intéressant: vous bénéficierez toujours d'une déduction fiscale pour les versements mais vous ne devrez plus payer de taxe finale.

·Pourrai-je compléter ma pension par un travail rémunéré?

Si vous avez 65 ans et une carrière de 45 années, vous pouvez gagner autant que vous voulez dans le cadre d'une activité de salarié ou d'indépendant. Si vous n'avez ni 65 ans ni 45 années de carrière, le montant que vous pouvez gagner est plafonné (ex: 7.797 euros/an si vous n'avez pas d'enfant à charge).

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect