Un vrai Brusselart

Aurore aux doigts de rose" (2015) ©doc

La saison des galeries bruxelloises s'ouvre en fanfare avec la huitième édition des Brussels Art Days qui se déroulent sur trois jours du vendredi 11 au dimanche 13 septembre. Pour l'art contemporain, une joyeuse rentrée... toute en matière.

Bruxelles et la Belgique ont toujours occupé une place importante sur le marché de l'art actuel. Il suffit pour s'en convaincre de comptabiliser le nombre incroyable de collections privées -le plus grand au mètre carré d'après certains- qui balisent notre petit pays. La capitale revendique dès lors un rôle de plaque tournante dans ce domaine, rôle attesté, si besoin l'était encore, par les Brussels Art Days devenus au fil des éditions, la huitième cette année, un événement incontournable de la rentrée pour les amateurs d'art contemporain.

Pour satisfaire ces "artdeurs" et combler leurs ardeurs, trente galeries ayant pignon sur rue proposeront leur nouvelle exposition dans un week-end de vernissage de trois jours qui les verra ouvrir leurs portes notamment le dimanche.

Outre ces ouvertures exceptionnelles et finalement habituelles pour l'événement, Brussels Art Days propose cette année une nouveauté: le Circuit des curateurs, circuit institutionnel proposé par Caroline Dumalin du Wiels.

"L'itinéraire proposé tient compte des attentes et des contradictions qui vont de pair avec la préparation d'un parcours d'espaces artistiques sans but lucratif dans le cadre plus large d'un week-end des galeries, précise l'assistante-curatrice de l'espace d'exposition contemporain bruxellois. Bien que l'inclusion de certaines institutions puisse sembler une évidence, chaque lieu a été choisi en fonction de son programme. La même attention a été accordée aux espaces alternatifs moins établis, qui complètent la scène, qu'ils soient universitaires, gérés par des artistes, privés ou autres. Par opposition aux expositions institutionnelles et aux galeries, ce qui distingue la plupart des présentations organisées par ces espaces, c'est qu'elles ne sont pas nécessairement destinées à présenter des oeuvres d'art. Le visiteur y trouvera aussi des performances, des projections, des machines interactives, des décors, des livres d'artistes, ainsi qu'une série d'autres événements, qui ne se limitent pas au visuel pur et se déroulent généralement en marge d'une exposition." Parmi ces lieux, citons les Ateliers Claus, la Loge, le KVS, le Wiels bien sûr.... et le Louise 186 du nom de l'immeuble de bureaux en réaffectation situé à cette adresse: vingt artistes belges ou travaillant en Belgique dont Benoit Platéus et Fabric Samyn y présenteront librement leurs oeuvres, leur univers à découvrir.

Deux débats

Parallèlement à cette déambulation, ces trois jours dédiés à l'art d'aujourd'hui seront rehaussés de deux débats proposés dans l'enceinte du Beurschouwburg. Le premier, le samedi 12 septembre à 11h, se déroulera en français et aura pour thème l'économie de l'art conceptuel et le rôle des galeries. Un point de vue qui se veut historique quant au rôle des espaces d'art bruxellois dans la diffusion de l'art conceptuel fin des années soixante, et durant la décennie qui suivra. Il prend pour base l'exposition "Everything is compromised by everything else" présentée à l'espace Apes & Castles et basée sur l'ouvrage récemment publié par Laurence Pen portant sur le provincialisme de l'histoire de l'art conceptuel en Belgique.

Le second, une heure plus tard, prendra place dans le même lieu. "When Art Creates Institutions", présenté en anglais bien sûr, sera mené par Daniel Blanga-Gubbay, fondateur d'Aleppo, qui au sein de cet espace proposera un programme d'ateliers et de projections de deux jours, intitulé "The Use of the Use", illustrant un certain retour à l'ordre dans le paysage politique et artistique actuel et la création d'institutions par le biais de projets artistiques.

Un programme aussi foisonnant et diversifié que l'art contemporain lui-même pour cette huitième édition de Brussels Art Days, au cours de laquelle l'on regrettera juste l'absence de nocturnes: la perspective de jolies Brussels Art Nights...

Brussels Art Days, du vendredi au dimanche de 10 à 18h. Renseignements: Brusselsartdays.com

Galeries participantes: Aeroplastics, Valérie Bach, Albert Baronian, Catherine Bastide, Dépendance, Feizi, Pierre-Marie Giraud, Gladstone, Hopstreet, Xavier Hufkens, The Approach (Independent space) Jablonka Maruani Mercier, Rodolphe Janssen, Jozsa, Keitelman, Harlan Levey Project Levy. Delval, Greta Meert, Meessen De Clercq, Jan Mot,,MOT International, Nathalie Obadia, Office Baroque, Almine Rech, Michel Rein, Sorry We're Closed, Super Dakota, Micheline Szwajcer, Daniel Templon, Caroline Van Hoek

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content