Une ferme sur le toit aux abattoirs d'Anderlecht

Le site des abattoirs à Cureghem (Anderlecht). La halle alimentaire FoodMet sera bientôt coiffée de serres aquaponiques. ©© BIG scrl

Les toits du FoodMet, sur le site des abattoirs d'Anderlecht, accueilleront en 2016 une ferme aquaponique. Derrière le projet, un pool de développeurs européens qui ne compte pas s'arrêter là.

C'est une première en Belgique et l'une des premières initiatives du genre en Europe. En 2016, une ferme urbaine de 4.000 m² s'installera sur les toits de la nouvelle halle alimentaire FoodMet, un des bâtiments du site des Abattoirs à Anderlecht.

Tour de table

L'investissement de 2,5 millions d'euros est assemblé par BIG (Building Integrated Greenhouse), société créée cet été par un trio international: la firme belge LTF Development, l'allemand ECF qui fournit l'équipement et le suisse TZervices, expert en agriculture urbaine. Des pourparlers sont en cours avec une série d'investisseurs pour élargir le tour de table. BIG a signé en octobre un contrat de location à long terme (36 ans) avec Abattoir SA, exploitant du site et notamment du FoodMet, lequel a été conçu pour supporter une ferme sur son toit, avec l'aide des fonds européens Feder. BIG devrait lancer les travaux en février, pour une mise en route progressive au fil de l'année.

Fruits, légumes et poissons sortiront de ces 4.000 m² suspendus, dont la moitié de serres dites aquaponiques car associant aquaculture et hydroponie (culture hors-sol). En rythme de croisière, BIG table sur un chiffre d'affaires de 1,2 million d'euros, et un excédent brut d'exploitation de quelque 450.000 euros. L'activité devrait générer six emplois.

Circuit court

"À notre connaissance, il n'existe à ce jour aucun équivalent en Europe, affirme l'architecte Steven Beckers, cofondateur de LTF. Bien sûr, il y a les potagers cultivés en toiture par des particuliers ou des associations, mais il n'existe que deux fermes aquaponiques, de plus petit taille, mise au point par notre partenaire ECF: l'une au sol en plein centre-ville à Berlin, l'autre en toiture à Bad Ragaz près de Zurich."

En implantant une ferme urbaine au centre de Bruxelles, l'objectif des fondateurs de BIG est aussi de "lancer un signal: aujourd'hui, il est parfaitement possible de produire de la nourriture de qualité sur les toits de nos villes et ce, de manière rentable".

BIG compte écouler sa production (25 tonnes de poissons, 40 tonnes de fruits et légumes) via la halle FoodMet un étage plus bas, via les commerces et restaurants avoisinants mais aussi, et principalement, via la grande distribution.

Passage à l'échelle

Ce n'est là qu'un début. "Nous comptons développer 5 autres fermes aquaponiques en toiture à Bruxelles, dans et autour du Pentagone, situe Mathieu Bonin, le financier de LTF Development. Au-delà, nous visons une quinzaine de sites sur plusieurs pays d'ici à 2020, de quoi générer quelque 25 millions d'euros et 8 millions d'euros d'excédent brut d'exploitation. Pour nous, la clef est le passage à l'échelle."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect