Exception culturelle: l'arbre qui cache la forêt

Si l'idée du gouvernement français était de créer un écran de fumée pour masquer les véritables enjeux de la négociation, l'opération est plut�t réussie: les débats passionnés sur l'exception culturelle ont complètement occulté la liste des autres points qui devraient être abordés dans la négociation de l'accord de libre-échange transatlantique. Pis, plus personne ne semble se poser la question de sa pertinence dans les circonstances actuelles. Or, quelques rappels ne sont pas inutiles. A la base, ce sont plut�t les gouvernements européens qui étaient demandeurs d'un tel accord. Pour une raison assez simple: chantres officiels du libre-échange, les États-Unis sont dans certains secteurs extrêmement protectionnistes. Si les Européens doivent se montrer vigilants pour éviter le démantèlement de leurs dispositifs d'aide et de protection en matière culturelle, ils ont aussi leurs propres intérêts offensifs dans bon nombre de secteurs: les services -les ports, le transport maritime, la finance-, les marchés publics ou encore les indications géographiques sur les produits de qualité.

Lire la suite

Votre limite de 5 articles gratuits par mois est atteinte.

Choisissez votre formule
Intégral
Plus d’information
41,50
par mois
  • Chaque jour
    le journal dans votre boîte aux lettres (y inclus le week-end , Mon Argent et Sabato)
  • Chaque jour
    le journal sur votre tablette, smartphone ou PC
  • Un accès illimité
    au site lecho.be
Le plus choisi
Numérique + Week-end
Plus d’information
38,-
par mois
  • Chaque samedi
    le journal du week-end, Mon Argent et Sabato dans votre boîte aux lettres
  • Chaque jour
    le journal sur votre tablette, smartphone ou PC
  • Un accès illimité
    au site lecho.be
Numérique
Plus d’information
35,50
par mois
  • Chaque jour
    le journal sur votre tablette, smartphone ou PC
  • Un accès illimité
    au site lecho.be
Vous avez le droit de renoncer à votre achat dans les 14 jours.