Jean-Yves Le Gall, directeur général d'Arianespace

N'est-il pas paradoxal d'avoir abandonné les Ariane 4 et de s'être tourné dans le même temps vers Soyouz, qui est un lanceur d'une génération plus ancienne encore? Ariane 4 était un lanceur compliqué et très onéreux à produire. Alors que l'objectif de prix pour Soyouz, c'est d'être trois fois moins cher, pour une performance pas très différente d'Ariane 4 (NDLR: jusqu'à 3tonnes pour Soyouz en orbite géostationnaire, contre 4,2 tonnes maximum pour Ariane 4). C'est uniquement une raison économique.

Lire la suite

Votre limite de 5 articles gratuits par mois est atteinte.

Choisissez votre formule
Intégral
Plus d’information
41,50
par mois
  • Chaque jour
    le journal dans votre boîte aux lettres (y inclus le week-end , Mon Argent et Sabato)
  • Chaque jour
    le journal sur votre tablette, smartphone ou PC
  • Un accès illimité
    au site lecho.be
Le plus choisi
Numérique + Week-end
Plus d’information
38,-
par mois
  • Chaque samedi
    le journal du week-end, Mon Argent et Sabato dans votre boîte aux lettres
  • Chaque jour
    le journal sur votre tablette, smartphone ou PC
  • Un accès illimité
    au site lecho.be
Numérique
Plus d’information
35,50
par mois
  • Chaque jour
    le journal sur votre tablette, smartphone ou PC
  • Un accès illimité
    au site lecho.be
Vous avez le droit de renoncer à votre achat dans les 14 jours.