L'union fait la force dans le commerce bio

Les magasins BE O et Le Marché Bio ont uni leurs forces pour créer une centrale d'achats appelée à approvisionner leurs cinq points de vente. Le dernier ouvre aujourd'hui sur le nouveau site Be-Here, à Laeken.

C'est dans le nouvel écrin totalement restauré de l'ancien bâtiment historique Byrrh racheté par le CPAS de Bruxelles, à deux pas de Tour & Taxis, que les chaînes bio flamande BE O et bruxelloise Le Marché Bio ont officialisé leur fusion.

Inauguré lundi, le nouveau site, rebaptisé Be-Here - une proximité phonétique voulue avec le célèbre producteur de vermouth des Pyrénées orientales -, offre un espace de 9.000 m² à divers projets entrepreneuriaux liés à l'économie sociale et aux circuits courts.

Le bâtiment, dont la rénovation aura coûté près de 20 millions d'euros, hébergera notamment un nouveau Marché Bio - après celui de l'Atelier des Tanneurs - ainsi que la centrale d'achats de la nouvelle société.

"Nous disposons ici d'un espace de 600 mètres carrés qui nous permettra de fournir 80 % des marchandises de nos cinq magasins", explique Henri Vercruysse, le cofondateur de la chaîne BE O, dont les points de vente sont implantés à Gand, Nevele et Anvers. La centrale d'achat, initialement basée à Nevele, est donc délocalisée vers un lieu plus central et plus spacieux.

"En nous regroupant avec Le Marché Bio, nous disposons d'une force commerciale qui nous permet de proposer des prix à la fois abordables pour le client et satisfaisants pour nos fournisseurs", dit Henri Vercruysse. Pour cela, l'entreprise privilégie les relations directes et durables avec les producteurs et les coopératives.

L'enseigne, dont l'offre est à 50% constituée de fruits et légumes, a les reins solides: ses 45 équivalents temps plein lui permettent de réaliser un chiffre d'affaires global de quelque 13 millions d'euros.

À noter que les deux marques subsisteront: Le Marché Bio se concentrera sur Bruxelles, BE O ciblant la Flandre. Aucun projet d'expansion en Wallonie n'est prévu à ce stade.

D'ici la fin de l'année, l'entreprise fusionnée prévoit par contre d'ouvrir un magasin en ligne.

Publicité
Publicité

Echo Connect