La Grèce enrage, privée de sa radiotélé publique

©AFP

Le Premier ministre conservateur grec Antonis Samaras est sous pression, après quatre jour de manifestations devant le siège de la radiotélévision publique ERT, fermée, mardi dernier, sans l'accord de deux autres petits parti de la coalition gouvernementale (le Pasok socialiste et le Dimar de gauche modérée). La décision a suscité un tollé en Grèce et à l'étranger. Une réunion est prévue, ce lundi, entre les trois dirigeants de la coalition pour "trouver une solution commune" en vue de rétablir "une télévision indépendante sans les dysfonctionnements qui pesaient sur l'ERT".

Lire la suite

Votre limite de 5 articles gratuits par mois est atteinte.

Choisissez votre formule
Intégral
Plus d’information
41,50
par mois
  • Chaque jour
    le journal dans votre boîte aux lettres (y inclus le week-end , Mon Argent et Sabato)
  • Chaque jour
    le journal sur votre tablette, smartphone ou PC
  • Un accès illimité
    au site lecho.be
Le plus choisi
Numérique + Week-end
Plus d’information
38,-
par mois
  • Chaque samedi
    le journal du week-end, Mon Argent et Sabato dans votre boîte aux lettres
  • Chaque jour
    le journal sur votre tablette, smartphone ou PC
  • Un accès illimité
    au site lecho.be
Numérique
Plus d’information
35,50
par mois
  • Chaque jour
    le journal sur votre tablette, smartphone ou PC
  • Un accès illimité
    au site lecho.be
Vous avez le droit de renoncer à votre achat dans les 14 jours.