Un tour "pandable"...

"C'est en allant à la mer que le fleuve reste fidèle à sa source." Non, ce n'est pas le sage Lao-Tseu qui a lancé cette phrase en s'abandonnant à l'Amour, enfin... je veux dire en faisant la planche sur le fleuve Amour mais notre vénéré et Chat de métal(*) Elio Di Rupo, le week-end dernier, à la Citadelle de Namur. Il s'agit d'une citation de Jean Jaurès. Une valeur sûre. Certes, cela a plus de gueule qu'un aphorisme de Bart genre: "Qui parle derrière moi parle à mon cul!" Ou une pensée de Siegfried Bracke style: "Je ne bande pas à l'idée de l'indépendance!" Mais, avouons-le, une phrase célèbre balancée dans un discours politique a autant d'intérêt que le test ADN proposé par Prince Laurent pour résoudre l'affaire Boël. Sauf... si la phrase a un sens caché! Et comme il s'agissait du speech de rentrée de notre "Eerst", lançant du même coup la campagne électorale, le choix des mots n'était sûrement pas anodin. D'autant plus qu'Elio sait la Flandre prête à lui tomber dessus à Bracke raccourcis, pour un oui, pour un gnon.

Lire la suite

Votre limite de 5 articles gratuits par mois est atteinte.

Choisissez votre formule
Intégral
Plus d’information
41,50
par mois
  • Chaque jour
    le journal dans votre boîte aux lettres (y inclus le week-end , Mon Argent et Sabato)
  • Chaque jour
    le journal sur votre tablette, smartphone ou PC
  • Un accès illimité
    au site lecho.be
Le plus choisi
Numérique + Week-end
Plus d’information
38,-
par mois
  • Chaque samedi
    le journal du week-end, Mon Argent et Sabato dans votre boîte aux lettres
  • Chaque jour
    le journal sur votre tablette, smartphone ou PC
  • Un accès illimité
    au site lecho.be
Numérique
Plus d’information
35,50
par mois
  • Chaque jour
    le journal sur votre tablette, smartphone ou PC
  • Un accès illimité
    au site lecho.be
Vous avez le droit de renoncer à votre achat dans les 14 jours.