Une technologie qui décuple la durée de conservation des aliments

La technologie de Celabor rend inutile le recours aux conservants. ©doc

Le ministre wallon de la Recherche et de l'Innovation, Pierre-Yves Jeholet (MR), a inauguré hier, au sein de l'entreprise de travail adapté Jean Gielen à Waremme, la nouvelle acquisition du Centre de Recherche Celabor. Première européenne, la plateforme mise à disposition des entrepreneurs wallons permet de doubler, voire de décupler la durée de conservation des produits alimentaires.

Celabor, le centre de recherche agréé wallon au service du développement économique de la région, a acquis sur fonds propre cette technologie des hautes pressions qui rend inutile l'usage de conservateurs chimiques. Avec cette machine de 50 tonnes valant un million d'euros, la Wallonie sera en mesure de se démarquer sur le plan économique en faisant valoir ses produits du terroir, comme l'a expliqué Pierre-Yves Jeholet.

"La Wallonie doit se différencier sur le marché en misant sur les valeurs ajoutées. Nous avons des produits du terroir, des produits locaux à mettre en avant. Cette technique unique en Belgique va permettre le déploiement de ces produits sur le marché européen mais pas seulement. Nous sommes désormais en mesure d'exporter vers les pays émergents, la Chine, les Etats-Unis", a souligné le ministre wallon.

D'autre part, qui dit conservation plus longue dit moins de gaspillage alimentaire. Une aubaine tant pour les consommateurs que pour les entreprises. "Ce procédé permettra de préserver la qualité des aliments. Les goûts, les valeurs nutritionnelles et la fraîcheur sont préservés, sans ajouts", a souligné Yves Houet, directeur général du Celabor.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content