11,4% sous le seuil de pauvreté en Flandre, 17% en Wallonie

1207

Alors qu'en Flandre, 11,4 pc de la population vit sous le seuil de la pauvreté, en Wallonie, c'est la situation à laquelle est confronté 17 pc de la population. Les différences sur le marché du travail expliquent essentiellement cette situation. Les salaires aussi sont moins élevés en Wallonie qu'en Flandre. Les situations familiales diffèrent aussi au Nord et au Sud du pays.

BRUXELLES 12/04 (BELGA) - Alors qu'en Flandre, 11,4 pc de la population vit sous le seuil de la pauvreté, en Wallonie, c'est la situation à laquelle est confronté 17 pc de la population. Les différences sur le marché du travail expliquent essentiellement cette situation, écrit samedi De Morgen.

Les salaires aussi sont moins élevés en Wallonie qu'en Flandre. Les situations familiales diffèrent aussi au Nord et au Sud du pays.

En Belgique, 14,7 pc de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté, une moyenne stable, selon les chiffres du rapport annuel du Service public fédéral Economie. Cependant, si en Flandre, 11,4 pc de la population vit sous le seuil de pauvreté fixé au niveau européen, ils sont 17 pc en Wallonie. La limite fixée est de 10.316 euros de revenus par an pour une personne isolée et de 21.665 euros pour une famille avec deux enfants. Le revenu minimum se situe sous ce seuil de pauvreté.


Selon l'association de lutte contre la pauvreté "Steunpunt tot bestrijding van armoede", la différence entre le Nord et le Sud du pays tient essentiellement au fait que le taux de chômage est plus important en Wallonie. "Il y a moins de postes vacants et il y a davantage de chômeurs de longue durée", affirme un responsable de cette association. "Il y a aussi en Wallonie plus de personnes au foyer qui ne perçoivent pas de revenu. Les gens qui perdent leur emploi et qui n'ont pas de partenaire ayant un travail deviennent vite pauvres", affirme Henk Termote.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés