Karel De Gucht rétrogradé en classe économique au Vietnam

©BELGA

Le ministre belge des Affaires étrangères, Karel De Gucht, a été rétrogradé en classe économique vendredi, sur un vol Hanoi - Ho Chi Minh-Ville de la compagnie Vietnam Airlines, après que la classe d'affaires eut été réquisitionnée par le gouvernement vietnamien. De Gucht et sa délégation ont voyagé en classe économique.

Photo: Karel de Gucht. 

(belga) - Le ministre belge des Affaires étrangères, Karel De Gucht, a été rétrogradé en classe économique vendredi, sur un vol Hanoi - Ho Chi Minh-Ville de la compagnie Vietnam Airlines, après que la classe d'affaires eut été réquisitionnée par le gouvernement vietnamien.

Les autorités ont pris cette décision pour permettre aux membres du comité central du Parti communiste, qui siègent dans la capitale administrative de Hanoi (nord), de se rendre à Ho Chi Minh-Ville (ou Saigon, sud), pour assister aux funérailles nationales de l'ancien Premier ministre Vo Van Kiet.

Les dignitaires vietnamiens ont donc pris les places qui avaient pourtant été réservées et payées par les Affaires étrangères. M. De Gucht et sa délégation ont voyagé en classe économique, une entorse aux usages diplomatiques d'autant plus incongrue que deux sièges sont restés inoccupés à l'avant de l'avion.

Le chef de la diplomatie belge ne s'est pas ému de l'affaire et s'est contenté de son siège de seconde classe. Il y est même resté quand l'ambassadeur belge, Hubert Cooreman, a obtenu de récupérer au moins les deux places vides, peu après le décollage. Ce sont finalement l'ambassadeur lui-meme et le nouveau président du comité de direction du ministère des Affaires étrangères, Dirk Achten, qui ont occupé les deux sièges.

Les entrepreneurs belges accompagnant la délégation se sont quant à eux amusés de l'incident. "C'est même bien que cela arrive, pour que le ministre se rende compte du contexte dans lequel nous travaillons au Vietnam", a indiqué l'un d'eux. Un autre a jugé que la situation était révélatrice des mentalités d'un pays qui, s'il a connu une libéralisation économique accélérée, n'en demeure pas moins sous l'emprise d'un régime communiste.

06/13/08 17:03
BELGA/20080613/EXT108/1N

Contenu sponsorisé

Partner content