Le parti de Modrikamen lancé fin octobre

©BELGA

Il pourrait s'appeler le Parti Populaire croit savoir Le Soir qui a interviewé l'avocat. Tout est presque prêt pour se lancer dans l'arène politique. Ce parti "rassemblera sous la même ombrelle la droite libérale, la droite conservatrice et les déçus du système, qui votent une fois FN, une autre Ecolo."

Bruxelles (L'Echo) - "Je peux renoncer. Peu de chances, mais je reste prudent ". Mischäel Modrikamen est donc prêt à se lancer dans l'arène politique. Il doit encore boucler le financement de son parti, qui selon Le Soir, pourrait s'appeler le Parti Populaire. Un dénomination que l'avocat n'a pas voulu confirmer au cours de l'interview qu'il a accordée au quotidien de la rue Royale. 

Son parti " rassemblera sous la même ombrelle la droite libérale, la droite conservatrice et les déçus du système, qui votent une fois FN, une autre Ecolo. " Si tout se passe comme il l'entend, il sera lancé dans la deuxième partie d'octobre. "Il y aura un appel au financement populaire " précise-t-il.

Le programme du parti ? Il en a donné quelques grandes lignes au Soir. " Un gros effort de gouvernance, une simplification des institutions, et instauration du scrutin majoritaire. "

Au niveau de l'emploi, il prône " une grande flexibilité et des coûts nuls pour engager des personnes non qualifiées qui bénéficieront d'un salaire protégé. " 

Il veut également mettre " fin à la machinerie d'un autre siècle "  qui anime la Justice. " Trois niveaux, rien d'autre : première instance, appel, cour suprême. Madoff aux Etats-Unis, a été jugé et condamné en un an. Chez nous, souligne l'avocat bruxellois, les grandes escroqueries, ça traîne dix à quinze ans…pour dépasser le délai raisonnable. "

stephane.wuille@lecho.be

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content