Une meilleure pension pour les contractuels

Une large majorité (73%) des administrations locales souhaitent éliminer les différences existant en termes de pension entre les agents contractuels et statutaires. Actuellement en effet, un fonctionnaire nommé gagnera en moyenne 5.300 euros par an en plus que son collègue contractuel à sa pension.

Bruxelles (L'Echo) - En matière de pension, les fonctionnaires ne sont pas tous égaux. En effet, les 210.000 fonctionnaires contractuels employés dans les communes et les provinces toucheront actuellement moins à leur pension que leurs collègues nommés.

D'après une enquête menée par Pension Architects en collaboration avec AG Insurance, Axa et Delta Lloyd Life, 73% des administrations locales voudraient mettre fin à cette discrimination. Et pour ce faire, 59% d'entre elles estiment qu'un plan de pension complémentaire est la solution appropriée. 

Une bonne nouvelle pour les fonctionnaires discriminés, mais qui doit être tempérée. En effet, si les administrations soutiennent l'idée d'un plan de pension complémentaire, la majorité d'entre elles (61%) estime néanmoins que le plan ne doit pas opérer un rattrapage complet.

En outre, deux tiers d'entre elles veulent pouvoir décider de manière autonome de l'importance de la pension complémentaire qui sera accordée. Logique étant donné que, si les pensions des fonctionnaires sont généralement prises en charge par le fédéral, il ne sera pas de même pour une pension complémentaire.  En effet, cette dernière, comme dans le privé, sera financée par l'employeur, et l'occurence ici le pouvoir local concerné (commune, province, CPAS, ...).

Une administration sur quatre estime d’ailleurs que le contractuel devrait lui aussi participer financièrement à sa pension complémentaire.

Le ministre des pensions, Michel Daerden, prépare actuellement un texte qui doit permettre de réduire le fossé existant entre les deux types de pension. Le texte est actuellement à l'étude au sein d'un groupe de travail mis sur pied dans le cadre de la Conférence des pensions. 

N.B.

Lire l'analyse complète dans L'Echo

@lecho

 

Publicité
Publicité

Echo Connect