"Anomalie" à centrale nucléaire de Tihange

Le 19 avril dernier, lors de l'essai d'un filtre installé sur les équipements de ventilation d'une partie des locaux nucléaires de la centrale de Tihange 2, une manoeuvre erronée a occasionné un rejet gazeux dans l'atmosphère, apprend-t-on ce jeudi.

(belga) En effet, un échantillon de test d'iode 131 a été injecté au-delà du filtre qu'il devait vérifier. L'iode s'est ainsi retrouvée dans l'atmosphère via la gaine de ventilation. La quantité prédéterminée contenue dans l'échantillon correspond à moins de un pour cent de la limite légale autorisée sur un trimestre.

Cet incident n'a eu aucune incidence sur le site ni dans l'environnement de la centrale, il se situait au niveau 0 de l'échelle INES. Toutefois, compte tenu de certaines lacunes dans la préparation et la réalisation du test, les autorités indépendantes de contrôle, à savoir l'agence fédérale de contrôle nucléaire et l'association Vinçotte Nucléaire ont classé cet événement comme constituant anomalie.

Une anomalie se retrouve répertoriée sur la première marche de l'échelle INES (Echelle Internationale des Evénements Nucléaires) qui s'étend jusqu'à sept.

Photo Belga

Publicité
Publicité

Echo Connect