Anvers secouée par un nouvel incident mortel

Un homme de 54 ans est décédé samedi après-midi dans le centre d'Anvers après avoir été agressé dans un autobus par un groupe de jeunes qui sont recherchés, a-t-on indiqué de sources policière et judiciaire. Les six jeunes sont âgés entre 18 et 21 ans. Selon certaines sources il s'agirait d'allochtones mais le parquet n'est pas en mesure de confirmer ces informations tant qu'ils ne seront pas appréhendés.

(l'echo avec belga) - La mort a provoqué des réactions politiques, dont celle du Premier ministre Guy Verhofstadt, qui a exprimé samedi sa révulsion contre la violence gratuite après la mort de cet homme, un conducteur de train, à la suite d'une altercation dans un autobus à Anvers.

La victime, qui allait prendre son service, avait eu une altercation avec quelques jeunes, qui s'agitaient dans un bus De Lijn de la ! ligne 23. Les jeunes l'ont frappé alors qu'il sortait vers 16h00 du bus à hauteur de la Koningin Astridplein. L'individu a alors été victime d'un infarctus et s'est effondré. Les services de secours arrivés sur place ont tenté en vain de le réanimer alors que les jeunes prenaient la fuite.

Selon la police anversoise, il n'était dans l'immédiat pas clair que la mort et les coups soient liés. 'Cela doit faire l'objet d'une enquête', a affirmé un porte-parole de la police locale, Gitti Vacas.

Les jeunes n'avaient pas été retrouvés samedi soir, mais la police recherche six personnes probablement âgées de 18 à 21 ans qui pourraient être impliquées dans l'altercation, a indiqué un porte-parole du parquet d'Anvers, Guido Vermeiren.

Il a en début de soirée assuré que la justice consacrait 'tous les moyens possibles' à l'enquête, afin d'arrêter les personnes impliquées dans la bagarre.

La justice a désigné un juge d'instruction qui devait se rendre sur place.

L'enquête d! oit notamment déterminer qui a frappé la victime et quelle prévention devra être retenue.

Cette mort d'un homme qui laisse une femme et deux enfants, a provoqué des réactions d'hommes politiques.

Le Premier ministre Guy Verhofstadt a exprimé dès samedi sa révulsion contre la violence gratuite après la mort d'un homme à la suite d'une altercation dans un autobus à Anvers.

Il a présenté sa compassion à la famille de la victime.

'Aucune tolérance ne peut jouer pour cette violence brutale et gratuite de la part de nos jeunes, qu'ils soient mineurs ou non', a affirmé M. Verhofstadt par la voix de son porte-parole, Didier Seeuws.

Le Premier ministre a ajouté espérer que les auteurs de cet acte soient rapidement arrêtés.

Le bourgmestre d'Anvers, Patrick Janssens, a fait part de sa consternation. Il a, au cours d'une brève intervention sur la Grand-Place d'Anvers qualifié ces 'faits d'atroces et d'absolument inacceptables'.

'C'est un nouveau choc pour la ville d'Anvers', a ajouté M. Janssens, dans une allusion à l'assassinat, le 11 mai dernier, d'une petite fille et de sa gardienne malienne, Oulematou Niangadou, par un jeune homme proche de l'extrême droite.

La ministre flamande de la Mobilité, Kathleen Van Brempt, et la société de transport en commun De Lijn, se sont quant à elles déclarées 'très choquées' par cet incident.

De Lijn et Mme Van Brempt condamnent ces faits 'avec force', indique un communiqué commun de la société publique et de la ministre.

'De Lijn ne nénagera pas ses efforts pour collaborer à l'enquête en cours. Nous travaillons à des transports en commun plus sûrs', conclut le texte

D'importants moyens ont été mis en oeuvre dans la nuit de samedi à dimanche à Anvers pour tenter de retrouver les jeunes qui s'étaient attaqués dans l'après-midi dans un bus à un quinquagénaire décédé ensuite d'un infarctus. Ces recherches n'ont néanmoins rien donné pour l'instant, a indiqué dimanche matin un porte-parole du parquet de la métropole.

'Nous avons travaillé toute la nuit', a précisé Guido Vermeiren. 'Pour le moment, nous n'avons pas encore procédé à des arrestations. Nous espérons que nous aurons rapidement des certitudes aujourd'hui', a-t-il ajouté, précisant que plusieurs personnes avaient été interrogées mais sans résultat pour l'instant.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés