BHV: le cdH rejette les propositions de Dehaene

Ce qui est sur la table est franchement insuffisant, estime le cdH en réaction aux pistes avancées par le "démineur" du dossier BHV, Jean-Luc Dehaene.

(Belga) - Ce qui se trouve sur la table pour le moment est franchement insuffisant, a-t-on commenté lundi au cdH à propos de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde, sans toutefois donner de précisions sur le contenu des propositions qui seraient avancées. Le parti centriste insiste par ailleurs sur la nécessité de défendre une stratégie commune aux partis francophones.

Plusieurs pistes seraient sur la table afin de permettre aux francophones de compenser la scission de BHV. On évoque ainsi la possibilité pour les Francophones de BHV de pouvoir se défendre en justice devant les tribunaux francophones de Bruxelles ou de Nivelles. Les Francophones des six communes à facilités disposeraient également de la possibilité de s'inscrire dans une commune bruxelloise afin de voter lors des élections législatives.

Le plan évoquerait la possiblité de placer les six communes à facilités dans le giron du gouvernement fédéral, qui deviendrait garant de la neutralité de ces communes. L'élection directe des bourgmestres dans ces six communes serait aussi programmée à partir de 2012.

A quand une discussion multilatérale?

Le médiateur royal Jean-Luc Dehaene devrait dégager une proposition de solution aux alentours du 19 avril, soit la semaine prochaine. Jusqu'à présent, M. Dehaene n'a eu d'entretiens que dans un cadre bilatéral. Aucune réunion associant les représentants des différents partis, que ce soit entre experts ou entre présidents, n'a eu lieu à son initiative, a-t-on confié de source francophone. Des entretiens associant les différents présidents de parti francophones ont en revanche eu lieu avant les vacances de Pâques.

Les spéculations vont donc bon train sur la tenue d'une réunion multilatérale associant les différents partis. Le Premier ministre Yves Leterme, officiellement hors des discussions, est à Washington jusqu'à mardi au moins et le vice-premier ministre et président du MR, Didier Reynders, participera à la réunion Ecofin à Madrid à partir de jeudi et jusqu'à dimanche.

La date de mercredi est donc avancée dans les médias même si dans les rangs de certains partis francophones, on table plutôt sur la semaine prochaine. Fidèle à son habitude, M. Dehaene mettrait de la sorte une pression maximum avant la fin de sa mission.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés