BHV: le front francophone plus que jamais lézardé

©Photo News

Le FDF et le PS se tirent dans les pattes par voie de presse interposée.

Bruxelles (L'Echo) Alors que depuis quelques semaines le Premier ministre Yves Leterme multiplie les signes d'ouvertures sur le dossier communautaire de BHV, les francophones se tirent à présent dans les pattes.

Par voie de presse interposée, les déclarations émanants des partis de droite et de gauche montrent un front francophone nettement lézardé. Mais a-t-il vraiment un jour existé? 

Ce matin, le chef de file MR au Parlement bruxellois, le député FDF Didier Gosuin a dénoncé sur les ondes de Bel RTL  les propos tenus la veille dans Le Soir par le socialiste Philippe  Moureaux. Ce dernier avait apparenté la stratégie "du pourrissement" de la N-VA dans le dossier BHV à celle du FDF.

Le FDF se défend de ne pas vouloir d'accord dans ce dossier mais plaide une solution transitoire. Dans les quotidiens du groupe Vers l'Avenir, le président du FDF, Olivier Maingain indique à propos de M. Moureaux que "sa précipitation à toujours dire qu'il faut une solution sur BHV devient suspecte". Il dit craindre que "le PS ne soit pour les Bruxellois de la périphérie ce que les socialistes wallons ont été pour les Fouronnais: le parti de l'abandon". Ambiance...

N.B. (avec belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés