Bruxelles teste les CV anonymes

©Photo News

La Région bruxelloise va procéder à une expérience pilote, y compris dans le secteur privé. L'efficacité de la mesure est controversée...

Bruxelles (L'Echo) - Benoît Cerexhe, le ministre bruxellois de l’Emploi et de l’Economie (cdH), a annoncé le lancement d'expériences pilotes de CV anonyme durant ce premier semestre 2010. Les entreprises pourront participer au projet sur base volontaire. "Le recours au CV anonyme est une piste qui mérite d'être explorée en Région de Bruxelles-Capitale pour lutter contre les discriminations à l'embauche", souligne Benoît Cerexhe.

Le CV anonyme (sans photo, sans nom...) reste controversé. Pour ses partisans, il permet de franchir une étape et de briser les préjugés initiaux. Il objective aussi la procédure de sélection.

Selon ses détracteurs, la mesure est hypocrite et inefficace puisque si le candidat passe la barre du CV, il se fait recaler à l'entretien. Cela ne ferait donc que repousser l'exclusion. En outre, la procédure est lourde et coûteuse. Une des principales difficultés du système est la manière d’anonymiser le CV. Certaines entreprises font appel à un intermédiaire externe pour expurger les candidatures des éléments indiquant l'âge, le sexe, la nationalité, etc.

En France, une expérience nationale est également en cours depuis l'automne dernier. Elle implique quelques grandes sociétés, comme Axa ou Accor. Mais l'efficacité de la mesure reste difficile à évaluer, en l'absence de statistiques ethniques (illégales). 

Selon Benoît Cerexhe, le CV anonyme n'est pas une "formule miracle susceptible à elle seule de supprimer toutes les discriminations" mais il espère que cela contribuera à faire évoluer les mentalités.

Plus d'infos dans "L'Echo" de ce vendredi 5 février 2010

A.Nx

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés