Ce mardi, dans L’Echo - Pertes d’emploi : pourquoi la Flandre paie le plus lourd tribut

©AFP

L’année 2009 devrait se solder par des pertes nettes d’emplois comprises entre 35.000 et 37.000 unités, selon les prévisions de la Banque nationale et du Bureau du Plan. C’est - de loin - le plus mauvais résultat de la décennie. Il faut remonter à 1983 pour trouver trace d’un recul aussi sensible de l’emploi.

Bruxelles (L'Echo) - Et l’année 2010 devrait être pire encore, avec des prévisions faisant état de 200 pertes d’emploi en moyenne chaque jour.

Un coup d’oeil sur les chiffres des restructurations montre que la Flandre est la région du pays la plus affectée par la crise.

Pour Leo Sleuwaegen,  professeur d’économie à la KUL, la crise économique mondiale est certes conjoncturelle, mais elle a révélé les problèmes plus profonds du tissu économique flamand, qui appellent des changements fondamentaux. A lire, ce mardi, dans L’Echo.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés