Croissance de 1,4% et inflation de 1,8% en 2010

Selon les perspectives du Bureau du plan, l'inflation s'élèvera à 1,8% en 2010 et restera stable jusqu'en 2015. La croissance est quant à elle pointée à 1,4% en 2010, soit davantage que les autres prévisions officielles. Pour 2011, le Bureau du plan attend une croissance de 1,7%, et pour 2012, de 2,3%.

(Belga) - Le Bureau fédéral du plan table sur une croissance économique de 1,4% en Belgique en 2010, assortie d'une inflation de 1,8%, a-t-on appris mercredi lors de la présentation des "Perspectives économiques 2010-2015" à Bruxelles.

La prévision de croissance du Bureau du plan est plus optimiste que celle des autres institutions. En effet, la Banque Nationale de Belgique mise sur une croissance d'1%, la Commission européenne de 1,3%, l'OCDE de 0,8% et enfin, le FMI prévoit une croissance d'1,2%.

Par ailleurs, la croissance en 2011 (+1,7%) devrait, selon le Bureau du plan, être légèrement supérieure à celle de 2010. Pour 2012 et la période 2013-2015, le Bureau du plan prévoit respectivement des croissances du PIB de 2,3% et de 2,2%. Les prévisions de croissance du PIB belge sont meilleures que celles de la zone euro.

Le bureau du plan table par ailleurs sur une inflation stable jusqu'en 2015, et après une stagnation des prix en 2009.

L'inflation devrait atteindre 1,7% en 2011, 1,6% en 2012 et 1,8% pour la période 2013-1015.

Le retour de l'inflation découle de la hausse des produits pétroliers et des matières premières. "Le maintien d'une inflation modérée à moyen terme refléterait essentiellement la modération des coûts salariaux et le maintien d'un écart de production négatif persistant sur toute la période de projection", note encore le Bureau du plan.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés