Publicité

Des défenses demandent le report du procès

(belga) Les avocats du colonel Noël Vaessen et de Marc Luyparerts ont demandé mardi au tribunal correctionnel de Hasselt de reporter le procès sur les fraudes à la Marine.L'audience a été suspendue à 11H15, pour la deuxième fois de la journée, l'avocat du prince Laurent, Fred Erdman, ayant dans un premier temps refusé de quitter la salle à l'instar des témoins.

Elle a repris un quart d'heure plus tard.Suite à l'ajout au dossier du procès-verbal d'audition du prince Laurent ce mardi par le parquet, les défenses ont estimé de ne pas disposer de suffisamment de temps pour examiner le contenu de la pièce par rapport au reste du dossier."Mon client a absoument le droit d'examiner le contenu du procès-verbal à la lumière du reste du dossier, épais de dix mille pages", a déclaré le conseil du colonel Noël Vaessen, Me Tom Van Maldergem."Il serait contraire à la Convention européenne des droits de l'homme de ne pas permettre à mon client de lire le P.-V.", a-t-il ajouté.

L'avocat de l'ex-militaire Marc Luypaerts, Me Christophe Bielen, a renchéri, indiquant que le temps lui manquait pour repasser tout le dossier en revue et préparer sa plaidoirie pour demain/mercredi.Me Van Maldergem a par ailleurs qualifié d'"inacceptable" le fait que le ministère public n'ait laissé entendre le prince Laurent que lundi soir, alors qu'il ne l'avait pas jugé nécessaire au cours des six années qu'a duré l'enquête.

"Nous constatons que le ministère public a estimé utile à la manifestation de la vérité d'entendre le prince à la dernière minute, alors que l'enquête a été lancée il y a six ans", a souligné Me Van Maldergem. Le reproche formulé par le parquet, selon lequel la défense a toujours négligé d'entendre Laurent, ne tient donc plus, a-t-il ajouté.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés