Donfut règle ses comptes avec Milquet

©BELGA

Evoquant son écartement de la vie politique, Didier Donfut pointe la président du cdH Joëlle Milquet.

(Belga) - L'ancien ministre Didier Donfut (PS) revient dans le journal "Le Soir" sur sa démission du gouvernement wallon avant les dernières élections régionales du 7 juin en raison du cumul, mis en évidence dans la presse, de sa fonction ministérielle avec une activité de consultance pour des intercommunales de l'énergie.

Didier Donfut pointe la présidente du cdH Joëlle Milquet comme celle qui fut à l'origine de ses ennuis politiques. "Je pense clairement que ça venait du cdH. Ce jour-là, Joëlle Milquet a téléphoné à deux reprises en exigeant ma démission du gouvernement", indique Didier Donfut. Il précise qu'elle était "chauffée à blanc" par l'aile droite de son parti.

Au lendemain de la victoire du PS le 7 juin, Didier Donfut n'a pas été intégré dans une équipe gouvernementale. "Certains chez Ecolo et le cdH l'ont clairement dit: Donfut est infréquentable".

Aujourd'hui Didier Donfut a décidé de recommencer la politique au bas de l'échelle. Bourgmestre de Frameries au moment de ses ennuis politiques, il a laissé l'écharpe maïorale à Jean-Marc Dupont. "Je pense qu'il doit être candidat bourgmestre et tête de liste" en 2012, indique Didier Donfut, candidat à un nouveau mandat à la tête de la fédération PS de Mons-Borinage.

Didier Donfut travaille aujourd'hui comme consultant pour une PME de la région de Mons "active dans la soudure céramique pour des fours réfractaires".

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés