Ecolo égratigne "la prise de conscience tardive" du PS

©Photo News

Le parti affirme avoir déjà en 2005 souhaité amender la loi. "Cet amendement a été rejeté, y compris par le PS", a indiqué le député George Gilkinet.

(Belga) - Le député Ecolo Georges Gilkinet a égratigné "la prise de conscience tardive" du parti socialiste sur les intérêts notionnels, alors que le PS vient de déposer une proposition de loi pour en exclure les entreprises qui mettent en oeuvre un licenciement collectif.

Lors du vote de la loi en 2005, Ecolo avait introduit un amendement établissant un lien entre la déduction fiscale et l'emploi, mais cet amendement a été rejeté, "y compris par le PS", a dit M. Gilkinet.

Le parti écologiste a par ailleurs déposé dès mars 2008 une proposition de loi sur le même sujet. Cette proposition, qui vise aussi à interdire les montages artificiels, est actuellement en discussion en commission des Finances de la Chambre, a précisé le député. Elle sera vraisemblablement traitée conjointement avec la nouvelle proposition du PS.

Réponse du berger à la bergère

"La prise de conscience du PS" est "salutaire, mais tardive", a poursuivi M. Gilkinet. "Ce sont eux qui ont créé, avec le MR, ce dispositif trop large et coûteux", a-t-il renchéri .

Des propos que le PS n'accepte. "Notre proposition répond clairement à une situation précise. Elle vise à contrer l'arrogance de certaines multinationales", dit-on au groupe qui cible clairement ABInbev.

"Nous proposons que les entreprises qui ne sont pas en difficulté et qui procèdent à des licenciements collectifs ne puissent bénéficier ni des intérêts notionnels ni des aides à l'embauche. Notre proposition va donc beaucoup plus loin et est plus dure que le texte d'Ecolo qui tient compte de la situation sur trois ans. On peut supposer qu'Inbev, dans trois ans, aurait réembauché l'équivalent de ceux qu'elle aurait licencié cette année", dit-on encore.

Enfin, on y souligne que vu le contexte économique, "ce n'est pas le moment de se lancer dans un concours de beauté" pour savoir qui a fait la meilleure proposition de loi. 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés