Enseignement: polémique sur l'étude de l'Ires

L'Université de Liège qualifie de "pur plagiat" l'étude intitulée "L'école de la chance" publiée mardi par la revue "Regards Economiques" (UCL). Les chercheurs liégeois dénoncent également des erreurs faites par les auteurs Jean Hindriks et Marijn Verschelde dans leur comparaison sur l'autonomie des écoles francophones et flamandes.

Bruxelles - (Belga) - L'Université de Liège (ULg) a dénoncé mercredi le caractère "malhonnête" de l'étude "L'école de la chance" publiée dans le numéro de février de la revue "Regards économiques" (UCL), laquelle ne serait, selon eux, qu'un "pur plagiat".

"Les informations issues de l'étude de Jean Hindricks et Marijn Verschelde ne sont pas issues des travaux de ces auteurs. Il s'agit d'un pur plagiat de travaux réalisés à l'ULg", affirment mercredi trois chercheurs de l'Université de Liège, dont Ariane Baye, la responsable scientifique de PISA pour la Communauté française.

Outre cet aspect, les chercheurs liégeois dénoncent les erreurs réalisées par Hindricks et Verschelde dans leur comparaison sur l'autonomie des établissements en Communautés française et flamande.

"Pour le dire simplement, cette étude est malhonnête: malhonnête intellectuellement car elle comporte manifestement des éléments de plagiat dans sa première partie, et malhonnête scientifiquement dans la mesure où elle tire des conclusions politiques erronées en raison de choix scientifiques inappropriés", ajoutent les chercheurs liégeois.

Dans cette étude controversée, le professeur d'économie Jean Hindricks (UCL/K.U.Leuven) et le chercheur de l'Université de Gand Marijn Verschelde affirment que l'enseignement en Belgique est un des plus inégalitaires au monde alors que le rapport entre les dépenses pour l'enseignement par rapport au PIB est l'un des meilleurs, juste derrière certains pays nordiques.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés