EXCLU- L'ex-juge Leys va lutter contre le blanchiment

Jean-Claude Leys, ex-juge d'instruction chargé notamment d'instruire l'affaire KB Lux, et actuel avocat général près de la cour d'appel de Mons, vient d'être nommé au sein de la Cellule de traitement des informations financière (CTIF). Changement également au conseil de surveillance de la CBFA où Pierre Nicaise remplace Guy Keutgen.

Bruxelles (L'Echo) - Guy Keutgen, professeur extraordinaire à l'UCL et administrateur-secrétaire général honoraire à la FEB a décidé de mettre un terme à son mandat de membre du conseil de surveillance de la Commission bancaire financière et des assurances (CBFA). " Il a atteint l'âge de la pension " nous a-t-on précisé à la CBFA. Le notaire Pierre Nicaise, maître de conférences à l'UCL et président de la Fédération du notariat belge le remplace et achève son mandat.

Rappelons que le conseil de surveillance de la CBFA, le régulateur financier belge, donne des avis au comité de direction et assure la surveillance générale du fonctionnement de la CBFA. Il est composé du président du conseil de surveillance et de 10 à 14 membres représentatifs des milieux extérieurs.

La Cellule de Traitement des informations financières (CTIF), avant-poste de la lutte contre le blanchiment en Belgique, va elle aussi accueillir un nouveau membre. Le Moniteur publie ce lundi un arrêté royal portant sur la nomination de Jean-Claude Leys, ex-juge d'instruction chargé notamment d'instruire l'affaire KB Lux, en tant que membre cette autorité administrative indépendante présidée par Jean-Claude Delepière.

Dans la mesure compatible avec le bon fonctionnement de la Cellule, Jean-Claude Leys continuera d'exercer ses fonctions de magistrat du ministère public, précisé l'arrêté royal. Il est actuellement avocat général près de la cour d'appel de Mons.

Stéphane Wuille

stephane.wuille@lecho.be

 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés