Fortisgate: Christian Van Buggenhout et Ivan Verougstraete inculpés

Christian Van Buggenhout, l’avocat de l’Etat belge dans l’affaire Fortis ©Lieven Van Assche

L’avocat de l’Etat belge dans l’affaire Fortis, Christian Van Buggenhout et Ivan Verougstraete, président de la Cour de cassation ont été inculpés par le conseiller général du parquet de Gand, Henri Heimans, pour violation du secret professionnel. Une information confirmée par l'avocat de Van Buggenhout.

Christian Van Buggenhout, l'avocat de l'État belge, et Ivan Verougstraete, le président de la Cour de cassation, ont tous les deux été inculpés hier par un juge d'instruction gantois dans le cadre des fuites entourant l'arrêt rendu, le 12 décembre 2008, par la Cour d'appel de Bruxelles, ordonnant la suspension de la vente de Fortis.

Différentes parties semblaient avoir été mises au courant de la teneur de cet arrêt avant même qu'il ne soit rendu. Selon toute vraisemblance, Christian Van Buggenhout aurait été informé du contenu de l'arrêt par une amie de la juge Christine Schurmans.

Cette dernière, également inculpée, s'était désistée avant l'arrêt du 12 décembre. Parallèlement à cela, il semble que la justice reproche à Ivan Veroug-straete d'avoir informé lui-même un avocat de Fortis. Appelé à témoigner, en mars 2009, devant la Commission d'enquête «Fortisgate», Christian Van Buggenhout avait refusé de prêter serment, et donc de témoigner, enjoint par son bâtonnier de ne pas violer le secret professionnel.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés