Publicité

Frank Vanhecke (VB) plaide pour une union de la droite flamande

Le président du Vlaams Belang, Frank Vanhecke, a plaidé samedi, à Anvers, pour une union de la droite flamande en vue des prochaines élections législatives.

(belga) Le parti extrémiste a également désigné, dans la matinée, ses principales têtes de liste, alors qu'aucune décision n'a encore été prise pour pour la Flandre occidentale et le Sénat.

"Nous sommes et restons partisans de la 'Forza Flandria', d'une unité, autour et à côté du Vlaams Belang, de toutes les forces politiques flamandes de droite, de Jean-Marie Dedecker à Hugo Coveliers en passant par notre compagnon de lutte et ami Bruno Valkeniers qui défend depuis des années, comme nous-mêmes en tant que plus grand parti de Flandre, l'idée d'un large front flamand 'Forza Flandria'", a déclaré Frank Vanhecke.

Le président du Vlaams Belang a averti que les élections fédérales seraient des élections "difficiles", car pour la première fois, le Vlaams Belang est "concurrencé sur ses propres thèmes, le CD&V/N-VA et le probable parti de Jean-Marie Dedecker joueront la carte flamande". Frank Vanhecke s'est également réjoui de l'année 2006 et des élections locales, qui ont permis à son parti d'obtenir 1.190 mandataires locaux. Le fait que le cordon sanitaire n'ait pas été rompu ne pose pas de problème au parti. "Les commentateurs qui se réjouissent que nous n'ayons pas obtenu de siège d'échevin, ne se rendent apparemment pas compte que nous sommes un parti d'idées et de valeurs, un parti d'opposition par essence", a-t-il déclaré.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés