Guy Vanhengel pas partisan d'écoles bilingues à Bruxelles

Le ministre bruxellois des Finances Guy Vanhengel (Open Vld), en charge de l'Enseignement flamand dans la capitale, n'est pas partisan d'écoles bilingues dans la capitale, comme le propose le président du PS Elio Di Rupo.

(belga) Dévoilant samedi trente propositions qui figureront dans le programme du PS pour les élections législatives, celui-ci a proposé d'organiser un enseignement bilingue dans des écoles de Wallonie, de Flandre et de Bruxelles. Le président du PS songe particulièrement à celles qui situées le long de la frontière linguistique.

"Je frémis à l'idée d'écoles bilingues. Nous n'avons pas de bonnes expériences d'institutions bilingues à Bruxelles, a affirmé Guy Vanhengel, interrogé samedi par l'Agence BELGA.

"Dans les hôpitaux, les administrations communales, et les CPAS qui devraient être bilingues, nous constatons dans la pratique que nous ne sommes confrontés qu'à des unilingues. Je ne souhaite pas importer cette expérience dans nos écoles", a réagi Guy Vanhengel.

Le ministre bruxellois estime que par ailleurs que les écoles bilingues ne constituent pas une nécessité à Bruxelles. A ses yeux, l'enseignement néerlandophone attire déjà actuellement de nombreux francophones et beaucoup d'allophones qui y sont déjà majoritaires.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés