Horeca : baisse de la TVA et hausse des prix

Une enquête du Crioc indique que seuls 4% des prix ont diminué à la suite de la baisse de la TVA. L'organisme de défense des consommateurs constate même une hausse des prix, supérieure aux baisses constatées.

Bruxelles (L'Echo) - La diminution de la TVA de 21 à 12% dans l'horeca ne produit pas l'effet escompté: le consommateur paie plus, affirme le Crioc (centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs).

Une enquête réalisée auprès de 93 restaurant révèle que seuls 4% d'entre eux ont baissé leur prix, en moyenne de 5%. Trois pourcents des restaurants ont, au contraire, augmenté leurs prix, dans une proportion moyenne de 9%.

"Quand les prix augmentent, ils augmentent dans une proportion 2,5 fois plus importante que quand ils diminuent, constate le Crioc.Or, sans baisse significative des prix, les consommateurs ne fréquenteront pas plus les restaurants." L'organisme n'exclut toutefois pas un impact positif de la baisse de la TVA sur la lutte contre le travail au noir.

Le détail de l'enquête montre que les prix ont essentiellement baissé dans la restauration rapide (19%) et à Bruxelles (28%). Les modifications de tarifs ont surtout concerné les entrées (17% à la baisse et 12% à la hausse). Les clients qui se contentent d'un plat unique n'en profitent donc pas.  C.D.C.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés