"Inquiétudes pour la santé des militaires belges"

Deux plaintes ont été déposées vu les inquiétudes pour la santé des militaires belges. Elles ont été adressées à la division Inspection du département Bien-être de l'armée à l'encontre du chef de la Défense (CHOD), le général Delcour, qui est chargé de la gestion journalière de la Défense.

(belga) - Le syndicat socialiste CGSP-militaires a annoncé avoir déposé deux plaintes internes contre le "patron" de l'armée, le général Charles-Henri Delcour, en raison de l'"incapacité de l'état-major d'assumer certaines dispositions légales" pour le bien-être des travailleurs.

Selon le syndicat, l'état-major a reconnu officiellement qu'il était dans l'incapacité de réaliser les rapports annuels en matière de médecine du travail, pourtant prescrits par la loi du 4 août 1996, qui s'applique au personnel de la Défense, sans aucune restriction.

La CGSP indique, dans une note adressée en fin de semaine à ses affiliés, qu'elle s'est vue contrainte de déposer à deux reprises (en octobre 2008 et en novembre 2009) une plainte à la division Inspection du département Bien-être de l'armée à l'encontre du chef de la Défense (CHOD), le général Delcour, qui est chargé de la gestion journalière de la Défense.

  • "Malgré cela, le problème reste entier", souligne le syndicat socialiste.
  • "Nous sommes inquiets pour la santé du personnel", souligne le syndicat, déplorant le manque de médecins du travail pour les visites médicales obligatoires.

Si le plan de restructuration présenté par le ministre de la Défense, Pieter De Crem, devait encore aggraver la situation, "nous n'aurions pas d'autres solutions que de transposer nos plaintes en externe", prévient-il.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés