La canicule coûte 145 millions d'euros à l'agriculture

La sécheresse persistante menace de se muer en catastrophe pour les agriculteurs, les dégâts infligés aux cultures et aux animaux se chiffrant à ce jour à quelque 145 millions d'euros.

(belga) Voilà ce qu'annoncent les quotidiens flamands Het Volk et Het Nieuwsblad dans leur édition de samedi.

Les cultivateurs de pommes de terre sont dans une situation particulièrement difficile, la baisse des recettes empêchant même certains d'entre eux de respecter des contrats de livraison.

D'autres cultures comme le maïs (10 millions d'euros de pertes), les légumes pleine terre et les choux (28 millions de pertes au total) subissent elles aussi le contrecoup de la canicule, de même que les céréales, dont les recettes ont baissé de quelque 25 millions d'euros.

Pour l'expert agricole Luc Busschaert, la situation est dramatique. 'S'il ne pleut pas dans les prochains jours, personne ne sera en mesure d'obtenir les récoltes prévues', prévient-il.

M. Busschaert se réfère par ailleurs à l'exemple de l'Espagne et de la France, qui ont introduit dans le passé des dossiers d'indemnisation auprès des autorités européennes à la suite de sécheresses persistantes.

(photo belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés