La marche mondiale des femmes attire de 2.000 à 4.000 personnes

©BELGA

Entre 2.500 et 4.000 militantes et militants pour la défense du droit des femmes ont déambulé dans les rues de Bruxelles samedi après-midi. Plusieurs personnalités politiques ont reçu un cahier de revendications pour plus d'égalité entre hommes et femmes.

(belga) - Deux mille cinq cents personnes selon la police, 4.000 selon les organisateurs, ont manifesté dans les rues de Bruxelles au cours de la 3e marche mondiale des femmes.

De nombreuses associations, des syndicats et des partis politiques étaient représentés au cours de cette marche, qui s'inscrit également dans le cadre du 100e anniversaire de la journée internationale des femmes, qui a lieu le 8 mars.

Quatre thèmes ont été évoqués au cours de la manifestation

A la Bourse, lieu de départ de la marche, c'est l'autonomie économique et financière de la femme qui a été revendiquée. Place Saint-Jean, les manifestantes ont réclamé la paix et la démilitarisation. Le thème abordé place de la Chapelle était les services publics et les biens communs. Enfin, au Palais de Justice, c'est la violence faite aux femmes qui a été abordée.

"Nous voulions montrer notre volonté de se battre contre l'impunité face aux violences faites aux femmes et au silence qu'il y a autour", explique Pierrette Pape, porte-parole de la marche mondiale des femmes.

Un cahier de revendications a été remis à Joëlle Milquet, ministre fédérale de l'Emploi, Isabelle Durant, vice-présidente du Parlement européen, Joke Schauvliege, ministre flamande de la Culture et Bruno De Lille, secrétaire d'Etat bruxellois à l'Egalité des chances.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés