Publicité

Laurent et Astrid vont à terme perdre leurs dotations

Le prince Laurent et la princesse Astrid vont à terme perdre leurs dotations royales dans le cadre de la réforme analysée par le groupe de travail du Sénat. Le Roi Albert semble lui-même demandeur d'un règlement transparent et clair concernant les dotations princières.

(belga) - Seul le successeur au trône et la veuve de l'ancien chef de l'Etat disposeront encore à l'avenir d'une dotation royale. Pour les autres membres de la famille royale, comme la princesse Astrid et le prince Laurent, un scénario d'extinction en matière de dotations est prévu. C'est en tout cas le consensus qui se dessine au sein du groupe de travail du Sénat chargé de réfléchir au devenir des dotations royales, écrit lundi De Morgen.

Il existe un accord sur les principes de base d'un nouveau règlement en matière de dotations mais des différences de points de vue subsistent encore sur les modalités d'application. "Le point de discussion est le suivant: qu'arrivera-t-il durant le période de transition? ", indique le sénateur Pol Van Den Driessche (CD&V).

"Faut-il mettre immédiatement un terme au versement des dotations de la princesse Astrid et du prince Laurent ou doit-on se diriger vers un scénario d'extinction de leurs dotations?

Tout le monde estime aussi que la dotation attribuée à la Reine Fabiola est beaucoup trop élevée", dit encore ce membre suppléant du groupe de travail sur les Dotations. Depuis le décès du Roi Baudouin, sa veuve reçoit une dotation à vie qui s'élève cette année à 1,6 million d'euros.

M. Van Den Driessche affirme encore qu'en coulisses, le Palais royal a joué un rôle positif et "a peut-être donné des signaux discrets aux hommes politiques francophones". Le Roi Albert II serait lui-même demandeur pour qu'un règlement transparent et clair soit mis sur pied, avant la fin de son règne encore, concernant les dotations princières.

Pol Van Den Driessche a bon espoir que le groupe de travail pourra rendre ses conclusions en avril ou en mai, tout en précisant qu'on se dirige vers des recommandations. Sur base du rapport du groupe de travail, le gouvernement pourra alors élaborer un projet de loi.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés