Le Bond Beter Leefmilieu réagit positivement

L'organisation souligne que le souci pour l'environnement peut constituer une chance extraordinaire pour les sociétés belges.

(belga) Le Bond Beter Leefmilieu se dit content que 127 entreprises très consommatrices en énergie en région flamande aient diminué leurs émissions de CO2 de 1,8 pc entre 2005 et 2006.

"Il est clair que la politique climatique peut être un peu plus stricte vis-à-vis des entreprises", a réagi Bram Claeys, du Bond.

"Cela montre qu'il faut être circonspect avec les informations que les entreprises donnent", explique Bram Claeys.

"Les entreprises ont toujours soutenu qu'il serait très difficile de respecter les normes définies par Kyoto et le gouvernement les a suivies dans leurs affirmations. La politique climatique actuelle est par conséquent très peu ambitieuse."

Le Bond Beter Leefmilieu estime que la Belgique recèle un plus grand potentiel et est content que les chiffres confortent cette analyse. "Nous pouvons aller plus loin que ce que nous pensions", affirme Bram Claeys.

"Les mesures environnementales ne détruiront pas notre économie."

L'organisation souligne que le souci pour l'environnement peut constituer une chance extraordinaire pour les sociétés belges.

"BASF a pu limiter ses émissions de CO2 en développant une nouvelle technique de filtre", insiste Bram Claeys. "Ces filtres, BASF peut désormais les commercialiser et les vendre à des entreprises du même secteur."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect